Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Réglage du parallélisme

Publié le 13 Mai 2014 par Claude in Train avant

Régler le parallélisme consiste à positionner chaque roue à une valeur définie par rapport à l’axe du véhicule. Ce peut être du pincement ou de l’ouverture. Cette valeur peut-être exprimée en degrés ou en mm. Pour la Berlinette, on choisira de se positionner à zéro, c'est-à-dire parallèle à l’axe de l’auto. Ce choix pourra évoluer en fonction du comportement futur sur la route.

Tout ça, c’est très bien, mais le plus difficile a été de choisir comment matérialiser cet axe de référence. Après bien des réflexions et des discussions, j’ai fais le choix de tracer cet axe en partant des extrémités de chaque arbre de roue.

Je me suis largement inspiré de la méthode proposée par l’ami Michel « 1600s70 ». Encore merci à lui.

Je lui ai même détourné son schéma pour exposer ici la méthode employée !

Réglage du parallélisme

Un grand merci également à « Patrick » qui m’a aidé dans la réalisation.

Au préalable, il faut vérifier la bonne pression des pneus, centrer la direction en comptant les tours de volant, charger l’auto pour simuler une charge moyenne à l’intérieur de l’habitacle, et effectuer quelques déplacements en arrêtant le véhicule dans le sens de la marche avant sans freiner.

Comme pour le réglage de l’angle de chasse, j’ai disposé une masse de 50 kg dans le coffre.

Pour ma part, j’ai effectué le réglage avec l’auto posée au sol sur ses roues.

J’ai, en premier lieu, matérialisé les quatre extrémités des arbres de roue en traçant au sol des repères à une distance arbitraire de 20 cm et au centre de la roue.

Utilisation d’une équerre et d’un niveau laser pour réaliser le tracé au mieux possible.

Réglage du parallélisme
Réglage du parallélisme

De chaque côté de l’auto, faire passer un faisceau laser par les repères (Traits rouges sur le schéma)

Mesurer sur les faisceaux des valeurs arbitraires de 150 cm vers l’arrière des roues AR et de 350 cm vers l’avant. Positionner, à ces dimensions, des règles graduées qui seront ainsi parfaitement parallèles à l’axe des « essieux » virtuels.

Mesurer sur les règles l’écartement entre les deux faisceaux laser, diviser par deux pour trouver le centre (Valeurs A et B) et repositionner les règles par rapport à ce centre.

Voilà l’axe de l’auto matérialisé. Enfin ... l’axe des deux trains roulants, car celui de la caisse, tout en l’espérant très proche, est sûrement un peu différent.

Si l’on fait passer un faisceau laser sur l’axe tracé de cette façon, on peut vérifier, sous la caisse, qu’il passe bien par la rondelle repère soudée sous la poutre ... Ouf !!!

On en profite pour vérifier que le groupe-moteur est également aligné sur cet axe. Et là, justement ce n’est pas le cas !! Mais nous aurons l’occasion d’en reparler plus tard...

Réglage du parallélisme

Positionner un empilage de deux niveaux laser sur la roue avant en appui sur le bord de jante par l’intermédiaire d’une cale en bois pour ne pas venir toucher au pneu. L’un est dirigé vers l’avant, l’autre vers l’arrière.

Noter les dimensions trouvées sur les règles (Valeurs C).

Comme le choix a été fait de régler les roues parallèles à l’axe central, il suffit de retoucher la longueur de la biellette de direction pour bouger la roue et obtenir la même cote C sur les deux règles.

Si l’on avait choisi de mettre du pincement ou de l’ouverture, un calcul aurait été nécessaire pour connaître les deux valeurs de la cote C. On aurait utilisé alors les valeurs de 1.5 m et 3.5 m, ainsi que le diamètre de la jante.

Réglage du parallélisme

Le réglage du parallélisme n’est possible que sur les roues avant.

Pour l’arrière, on ne peut que constater les valeurs trouvées et remettre en état ce qui ne l’est pas. La méthode des deux niveaux laser aurait été la même qu’à l’avant, mais déjà, un « dégrossissage » à la règle permet de voir que je suis devant un problème réel. La cause en étant vraisemblablement le défaut d’alignement du groupe-moteur dont nous avons parlé plus haut.

Je décide de remettre à plus tard la rectification de ce défaut ... ! Les solutions à adopter n’étant pas encore trop précises pour moi ... !

A droite, une règle en appui sur la roue arrière est également en contact avec la roue avant.

Il y a pincement.

A gauche, la règle en appui sur la roue arrière laisse un espace d’environ 80 mm avec la roue avant.

Il y a ouverture.

Réglage du parallélisme
Réglage du parallélisme
Commenter cet article