Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

La restauration d’une voiture ancienne selon C&SC

Publié le 20 Juillet 2014 par Claude in Divers

Pour ceux qui voudraient se lancer dans l’aventure, voici un exemple de plan de restauration, glané sur le Net et édité par Classic and Sport Cars.

Leur site, où vous trouverez certainement d’autres articles intéressants : http://www.classic-sport-cars.net/

Ce n’est évidemment pas l’unique méthode existante, et la mienne a différé sur plusieurs points, mais elle a le mérite d’avoir été écrite et diffusée. Merci à leurs auteurs !

Cet article nous fait réfléchir sur les bonnes questions à se poser AVANT de se lancer.

Restaurer une voiture ancienne soi-même à la maison ?

Dans l’esprit de tout amateur de voitures anciennes un tant soit peu bricoleur il y a l’idée de trouver une bonne affaire, une voiture dans un état (plus ou moins) mauvais, dans le but de la restaurer pour en faire une vraie voiture de collection.

Le processus de restauration est un long chemin dans lequel on peut s’engager seul, mais il faut savoir à quoi et dans quoi on s’engage.

Si on n’est pas trop maladroit, désireux de passer utilement ses loisirs et si on a un peu de temps et pas mal d’argent il peut être séduisant de trouver une voiture ancienne à restaurer.

Mais il faut savoir où l’on met les pieds.

Les questions à se poser

Ces questions sont essentielles et il est indispensable d’y répondre avant de s’engager.

Combien cela va-t-il coûter ?
Combien de temps cela va-t-il durer ?
Que puis-je faire par moi-même ?
Où commencer ?
Dans quel ordre travailler ?
Qu’est-ce qui doit être fait par un professionnel ?
Avec qui travailler ?
Où acheter les pièces ?
Combien vaut mon travail ?
Est-ce que je veux une voiture « état concours » ou simplement une voiture ’d’usage’ ?
Où avoir les informations, quels li
vres et informations obtenir ?

Achetez le meilleur possible

La toute première chose est de bien choisir la voiture, et si ce n’est pas tout à fait le sujet de cet article il faut quand même bien partir de quelque chose.

Partir d’une bonne base est toujours préférable, moins difficile et moins cher dans l’immense majorité des cas.

Une voiture abîmée l’est en général plus que ce qui est visible.

Le budget achat est essentiel et conditionne tout le reste, il ne faut pas faire d’économie là-dessus.

Quelques faits concernant la restauration et quelques aphorismes à connaître, rien que pour remettre les choses à leur place.

Bien des restaurations qui sont commencées à la maison ne sont jamais terminées ou sont terminées par quelqu’un d’autre.

Une restauration totale prendra environ 750 heures à un mécanicien expérimenté, sans compter la peinture et la carrosserie.

Cela représente environ 15 heures par semaine pendant une année, sans compter le travail de carrosserie.

La fourniture des pièces nécessaires à une restauration totale coûtera environ 30.000 euros, à elle seule.

Le travail de carrosserie est très variable d’un type de voiture à l’autre.

Le travail de carrosserie (et son prix) varie beaucoup selon l’état de départ et selon la qualité de travail que vous souhaitez.

La plupart des restaurations faites à la maison prennent plusieurs années.

Une restauration majeure prend la place de trois voitures et nécessite beaucoup d’ordre.

Méfiez vous des « restaurations faciles » ou des « projets pour l’hiver ».

Il n’y a pas de restauration facile.

La restauration à proprement parler

Le schéma donné ci-dessous est celui de la restauration d’une voiture assez simple, telle une Austin Healey.
Il peut varier selon les modèles et chaque modèle a ses particularit
és.

Ne jetez rien !

Faites consciencieusement le ménage après chaque séance de restauration, examinez et passez au crible le contenu de votre poubelle ou de vos déchets avant de les éliminer définitivement !

1. Prenez des tonnes de photos avant de démonter quoi que ce soit, prenez des photos en cours et en fin de démontage.

2. Retirez le moteur, la transmission, le différentiel et remontez tout ainsi que les accessoires ancillaires sur le moteur. Prenez des photos de la baie moteur avant et après retrait du moteur.

3. Retirez l’intérieur en totalité, démontez le tableau de bord avec tous ses cadrans et remisez le tout ensemble pour remise en état ultérieure.

4. Démontez tous les instruments électriques et le câblage en totalité, mettez tout cela dans une boite et remisez le tout ensemble pour remise en état ultérieure.

5. Retirez la suspension avant et la direction du châssis et réassemblez les avant de les remiser pour remise en état ultérieure.

6. Démontez l’embrayage et les pièces hydrauliques du système de freinage, mettez les dans une boite séparée pour remise en état ultérieure.

7. Si vous voulez faire la carrosserie tout seul, faites quand même sabler ou décaper la caisse et le châssis, remplacez les portions de carrosserie trop rouillées pour être réparées.

8. Si vous sous traitez la carrosserie vous pouvez cependant commencer à restaurer les autres composants à réinstaller au retour de l’atelier de carrosserie.

9. Décidez de ce que vous voulez ou vous sentez capable de faire et qui va le faire.

10. Sous-traitez tout ce qui n’est pas dans votre champ de compétence.

11. Si les photos que vous avez prises ne sont pas claires, floues, de mauvaise qualité ou si les pièces photographiées sont sales ou endommagées utilisez des photos de ces mêmes pièces trouvées sur le net ou dans les livres de référence.

La restauration

Prenez chaque pièce individuellement et systématiquement avant de la restaurer. Ne passez à la suivante qu’une fois la précédente terminée.

Moteur
Transmission
Pont arrière
Suspension et essieu avant
Hydraulique
Elect
ricité
Intérieur

La reconstruction

1. Faites, ou faites faire et adapter la carrosserie temporairement, retirez les panneaux extérieurs de la carrosserie et peignez le châssis, puis construisez un châssis roulant.

2. Installez l’hydraulique et les maîtres cylindres.

3. Installez la suspension avant refaite et mettez un espaceur de 3 cm environ sous l’amortisseur pour laisser l’auto en position haute.

4. Installez le faisceau électrique principal et les composants électriques de la baie moteur.

5. Reconditionnez et réinstallez le tableau de bord.

6. Installez les contacteurs, leviers et cadrans sur le tableau de bord.

7. Installez le système de chauffage.

8. Installez le moteur nu et gardez un soutien sous le carter d’huile.

9. Installez la transmission.

10. Installez le pont arrière et sa suspension.

11. Installez les composants accessoires du moteur (radiateur, démarreur, dynamo ou alternateur, carburateurs etc…).

12. Purgez l’embrayage et le circuit de freinage en utilisant le fluide adapté.
Installez l’échappeme
nt.

13. Faites un test de démarrage et un test de roulement avant de compléter la remise en place des autres éléments de la carrosserie.

14. Faites le premier essai sur route.

15. Corrigez les anomalies détectées lors de ce test.

16. Installez l’isolation thermique et phonique intérieure sur les sols et le tunnel de transmission.

17. Terminez la carrosserie et la peinture.

18. Pendant que la voiture est en fin de carrosserie, attaquez vous à la sellerie des sièges pour qu’ils soient prêts à réinstaller.

19. Remettez les tapis, les divers panneaux et les chromes.

20. Faites un dernier essai sur route, puis la première vraie sortie

21. Corrigez les anomalies découvertes

Enfin, ne faites jamais, au grand jamais, le compte de vos heures ni des sommes dépensées pour cette restauration.

Mais la restauration est une belle aventure, cela peut être une aventure familiale où le père et son fils se retrouvent sur un projet.

Et si vous voulez convaincre votre femme, dites lui qu’au moins elle sera sûre :

d’où vous passez votre temps et votre argent,
que les sommes englouties dans ce hobby coûtent moins qu’une cotisation à un bon club de golf,
que l’investissement finira bien par se retrouver, à l’inverse des autres dépenses de loisir,
que les courbes sensuelles que vous caressez ne sont pas féminines,
qu’au moins vous ne risquez pas de ramener une maladie honteuse,
que cela vous rend heureux et élargit votre cercle d’ami
s intéressants.

Commenter cet article

pascal CHEDEVILLE 20/06/2016 15:02

Bonjour, j'aime beaucoup ce que vous faite à très bientôt
Pascal
http://www.avionnormandie.com
avionnormandie@gmail.com

BELLOTTO Gilbert 28/07/2014 18:28

Félicitations Claude car tu as osé écrire ce que beaucoup n'osent dire...Enfin quelqu'un qui admet qu'une restaurations a un coût...non négligeable . Bonne fin de restauration, car tu y arrives !
Ps: ma 1300 G étant d'avril 1968, la planche de bord devant le passager devait certainement en plaquage façon bois et non en sky noir comme je l'ai achetée. Je viens de trouver cet après midi un bout de plaquage ressemblant fort à l'origine !
Bien amicalement, Gilbert.

Claude 29/07/2014 11:19

Bonjour Gilbert,
Bien sûr qu'une restauration à un coût, plus ou moins élevé suivant l'état initial et le but que l'on s'est donné. Je ne vois pas ce qu'il y aurait à cacher concernant cette réalité ? Ce que j'ai écrit, qui n'est qu'une expérience parmi d'autres, permettra aux personnes qui en doutent de se faire une première idée. Mais comment peut-on croire le contraire ????