Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Pour ne pas coincer la bulle

Publié le 31 Mars 2011 par claude dans Freinage

A tous ceux qui, comme moi, n’ont pas renoncé à remonter le système de rattrapage d’usure automatique logé dans le piston des étriers de freins, je rappelle, si toutefois c’était nécessaire, qu’il faut prendre soin d’orienter la coupe du jonc vers le haut.

Il me semble qu’il est également important de placer les deux plats, de la tige du système, en position horizontale, pour de raison de coinçage possible de la bulle.

En tout cas, si ce n’est pas nécessaire, ça ne peut pas nuire !

Et malgré que le système est invisible après montage du piston dans l’étrier, il existe un façon simple de vérifier : j’ai remarqué que la fente de la vis est parallèle aux deux plats.

Il suffit d’immobiliser la tige avec la fente en position horizontale pendant le blocage de l’écrou. 

 

11 03 24 SV400012

commentaires

Raccord « Système D »

Publié le 31 Mars 2011 par claude dans Equipement intérieur

 

Voir la nouvelle du 29/11/2011 en fin d’article

 

Que faire d’une vieille tête de robinet de jardin ?

SV400012

 

Coupez la partie malade en ne conservant que la poignée de manœuvre …

SV400013

 

Retirez en encore la moitié …

Percez les deux bouts au Ø 2.5 mm, puis après brasage, filetage, tournage, polissage, vous obtenez … 

SV400014 

… ce mini raccord équerre en laiton, pour connecter le radiateur de chauffage et le purgeur par l’intermédiaire d’une durit de Ø8.

SV400020

 

Il existe certainement un moyen plus simple d’obtenir ce raccord …,

mais quel plaisir de réaliser quelque chose en partant de presque rien !

 

Recyclage ! Recyclage ! On vous le dit sans cesse à la télé ! C’est pour la planète !

 

Rien ne se perd, mais on retrouve le matériel quelque fois un peu tard !

Je viens de retrouver le raccord d’origine :

11 11 28 SV400138

 

A garder précieusement pour le cas où j’en aurai besoin. Dommage que je ne l’ai pas retrouvé plus tôt, mais toutefois, je me suis fais plaisir en réalisant le mien…

 

 

 

commentaires

Le rattrapage d’usure automatique

Publié le 25 Mars 2011 par claude dans Freinage

Remise en état des deux pistons des étriers AV.

Celui de droite est un nouveau, mais pas un neuf, en remplacement de celui que j’ai démonté qui avait quelques traces d’oxydation sur de diamètre extérieur.

On aperçoit sur la face avant, le repère qui servira à mettre la fente de l’anneau du système de rattrapage automatique vers le haut, pour ne pas coincer la bulle pendant la purge.

Celui de gauche est oxydé seulement sur la face avant. On voit le chrome écaillé.

Je vais garnir le soufflet de graisse à frein et ça devrait faire l’affaire.

 

Alors, système de rattrapage d’usure automatique ? Oui ou non ?

 

Moi, j’ai pris l’option de le remonter, car je ne voit pas en quoi il peut-être la cause d’un quelconque grippage du piston, si tout est propre et bien graissé.

 

Quatre dixièmes de jeu latéral dans sa gorge, et environ cinq millimètres de jeu radial. Le jonc a de quoi se déplacer librement et faire son travail en serrant simplement dans l’alésage du piston.

 

Toutefois, on aperçoit que le jonc est meulé sur une partie de son diamètre extérieur pour ne laisser frotter que les extrémités du jonc (sur environ 15 mm), vers la coupe où se trouve son expansion maximum.

Prévu également, un large chanfrein sur les extrémités, à la coupe, du jonc.

 

Il me semble avoir été à l’origine de cette modification il y a déjà … quelques années !

Les souvenirs sont assez vagues !

Je n’en garanti pas l’efficacité, mais toujours est-il que je n’ai jamais eu aucun ennui de grippage !

 

11 03 24 SV400012

 

11 03 24 SV400014

 

Il n’y a plus qu’à attendre les pochettes de joints commandées mercredi cher nos revendeurs préférés. Le remontage pourra alors commencer.

 

En commande également le maître cylindre ! Cher maître cylindre !

commentaires

Remise en état des étriers de frein AV

Publié le 23 Mars 2011 par claude dans Freinage

Après un premier lavage dans l’essence pour dégraisser au maximum, j’ai testé une méthode pour décaper les pièces en aluminium oxydées.

Il suffit de tremper la pièce dans de la lessive de soude et de frotter énergiquement avec un pinceau.

Au bout de quelques minutes, le liquide ‘bouillonne’ à la surface de la pièce qui se noircie assez vite.

Lorsque le résultat obtenu est satisfaisant, il faut faire un rinçage soigné à l’eau courante. 

11 03 22 SV400012

 

Après séchage, la couche noirâtre s’élimine très facilement par brossage.

J’ai utilisé une brosse métallique manuelle à fils de Ø 0.15 mm en laiton.

Assez douce, mais pourtant très efficace. 

11 03 22 SV400013

 

Nettoyage et polissage de l’alésage intérieur et particulièrement dans la gorge du joint.

J’espère que l’étanchéité sera assurée malgré les traces d’oxydation en fond de gorge.

 

Retouche pour améliorer la modification des nervures, nécessaire pour assurer le passage de la jante.

 

Ensuite, j’ai testé pour la première fois également le vernis pour alliages légers VCA 4040 de chez Restom.

Après un ultime nettoyage à l’acétone, comme préconisé, passage au pinceau d’une couche de vernis pour obtenir le résultat suivant : 

11 03 22 SV4000121

 

Pour obtenir une résistance accrue et une meilleure tenue en température, je vais tester la cuisson au four …. de la cuisine ! 180 °C pendant 5 mn après séchage de quelques jours.

 

 

Sur cette dernière photo, on aperçoit à droite, à la jonction des trois nervures centrales, le sigle ‘carré’ indiquant que le joint intérieur est de section carrée. Le sigle rond, indique l’utilisation d’un joint torique.

Commande des joints à faire et je pourrai remonter en utilisant la graisse à frein GAF 5040 de chez Restom.

commentaires

Etat du maître cylindre et des étriers AV

Publié le 22 Mars 2011 par claude dans Freinage

Très optimiste, j’ai entrepris le démontage des composants du maître cylindre !

11 03 21 SV400035

 

11 03 21 SV400036

 

Après le démontage du contacteur de stop et des raccords des tuyaux des bocaux de liquide de freins, je restais confiant, car ce que je pouvais voir de l’intérieur ne me paraissait pas très oxydé.

 

L’essai de sortie des pistons lui a été fatal.

Après dépose du jonc d’arrêt, les pistons ne voulaient pas sortir, malgré la poussée des ressorts.

Mauvais signe !

 

Quelques frappes en bout du corps du MC auraient dû décoller les pistons, mais je confirme que la fonte est très fragile aux chocs.

Voilà le résultat :

11 03 21 SV400041

 

Bon, il va falloir en approvisionner un neuf ! D’un sens, je crois finalement que le remplacement était inévitable, donc aucun regret.

Mais pour satisfaire ma curiosité, je démonterai plus tard les composants quand même. Histoire de voir l’état des pistons de plus de quarante ans !

 

                           

Les étriers, en aluminium, sont eux beaucoup moins oxydés, en apparence tout au moins !

11 03 21 SV400023

 

11 03 21 SV400026

 

Dépose des pistons, en acier chromés, en poussant sur le mécanisme de rattrapage de jeu.

Certains disent que ce système ne sert à rien. Il aura permis au moins de faciliter la sortie du piston.  

11 03 21 SV400029

 

 

Le piston sorti, l’état de la chambre intérieure parait satisfaisant.

Je découvrirai plus tard que de l’oxydation s’est formée au plus mauvais endroit, c'est-à-dire sous le joint…  

11 03 21 SV400031

 

 

Calages et bidouillages permettent de sortir le système de rattrapage de jeu de l’intérieur du piston.

Certains ne le remonte pas, car ils disent que ça engendre un risque de grippage du piston.

Je verrai ça au remontage, mais a priori je ne comprends pas pourquoi il pourrait être la cause d’un blocage du piston ? 

11 03 21 SV400034

commentaires

Train AV prêt pour la repose

Publié le 22 Mars 2011 par claude dans Train avant

Il n’y a pas eu beaucoup d’avancement sur le train avant, mais les finitions de peinture sont terminées.

Peinture des rotules en place et pose provisoire des supports d’amortisseur (Petit déport vers l’intérieur du véhicule !… pour ceux qui se posent encore la question).

 

Il reste à préparer, les freins, les amortisseurs et les ressorts.

 

Résultats en photos :

11 03 20 SV400032

 

 

 11 03 20 SV400033

commentaires

Châssis renforcé

Publié le 15 Mars 2011 par claude dans Historique

Comme me l’avaient conseillé plusieurs Farnautes, j’avais contacté, il y a quelques temps déjà,  M.Gilles Vallérian, réputé pour être le spécialiste des autos « usine » sorties de Dieppe.

 

D’après les n° de châssis et de carrosserie, il m’a confirmé que mon auto ne figurait pas dans sa liste des autos dites « usine », préparés spécialement par le service compétition Alpine.

Cela aurait été trop beau.

Malgré tout, quelques signes ayant retenu l’attention au cours de la dépose du châssis, Gilles Vallérian vient de me confirmer qu’il s’agissait bien d’un châssis renforcé. Toutefois, il est impossible de dire si les modifications datent de la fabrication initiale du châssis ou si elles ont été ajoutées par la suite.

Une fois de plus, le mystère ne sera peut-être levé que le jour où je connaîtrai l’ancien propriétaire de 10984…

 

Voici les photos des deux renforts supplémentaires par rapport aux renforts de base prévus sur les châssis de série.

 

A l’arrière, au niveau des fixations de la traverse

11 01 04 SV400021

 

A l’avant, au niveau du raccordement des longerons sur le tube rond transversal

11 01 04 SV400022

 

Un autre élément a été authentifié, c’est le support de l’alternateur déporté, option à l’époque.

11 01 04 SV400029

 

Qui a déjà vu un alternateur de Berlinette monté de cette façon, sur le châssis ?

 

Si vous avez des photos à m’envoyer, vous aurez droit à toute m’a reconnaissance !! Merci

commentaires

Premiers copeaux sur MESTRE et BLATGE

Publié le 15 Mars 2011 par claude dans Divers

En parallèle à la restauration de la Berlinette, je viens de finir la restauration, débutée il y a déjà un moment, d’un tour à métaux dont j’estime l’ancienneté dans les années 1930 -1935.

 

Voilà sa plaque d’identification

11 03 09 SV402737

Si par hasard, un spécialiste, collectionneur de ces machines lit ces lignes, je le remercie de prendre contact avec moi, car je recherche quelques détails sur leur fonctionnement qui me seraient très utiles. (Notamment sur les vitesses de rotation)

D’avance merci.

 

Et voici la pièce de musée

11 03 09 SV400017

 

Vous vous demandez ce que viens faire cet article hors sujet dans la restauration d’une Berlinette et bien parce qu’il s’agit de mon blog  et que j’ai le droit d’y mettre ce que je veux !!! …

 

Plus sérieusement, c’est pour vous dire, si besoin en était, qu’une machine de ce type est très utile pendant la restauration d’un véhicule et c’est pour ça que je me suis hâté de terminer sa mise en service.

Preuve en est, en image, par la retouche des coupelles que l’on trouve derrière le roulement de fusée avant. Cette coupelle doit être serrée sur la portée du roulement, mais il était prévu 0.4 mm de serrage sur ces coupelles neuves achetées chez nos fournisseurs préférés. Cela faisait beaucoup, d’où la retouche nécessaire.

Machine bien utile également pour confectionner certains petits outillages pour monter joints et roulements par exemple ou pour toiler quelques pièces, dont l’alésage des silentblocs de triangle récemment.    

 

11 03 09 SV400016

commentaires

Avancement du remontage du train avant

Publié le 15 Mars 2011 par claude dans Train avant

Un petit point sur le remontage du train avant.

 

Demi train avant gauche presque terminé.

Repose de silentblocs caoutchouc pour les axes d’articulations des triangles en remplacement des bagues en bronze qui n’auraient plus été adaptées à la conduite « normale » sur route.

Remontage des rotules restaurées.

Changement du kit roulements de fusée.

A noter que les triangles ont reçu, après peinture, un traitement de cire pour ‘corps creux’, nécessaire principalement pour les bras supérieurs à cause des plaques de renfort qui empêchaient de peindre correctement partout.

Je ferai quelques retouches de peinture sur les vis et sur les rotules quand le demi train droit en sera au même stade de préparation.

Ensuite, il ne manquera plus que la mise en place des ressorts, du support d’amortisseur et de la chape de frein : prochaines restos prévues.      

 

11 03 11 SV400018  

11 03 11 SV400019

 

11 03 11 SV400020

commentaires

Les plaques noires

Publié le 15 Mars 2011 par claude dans Divers

Si comme moi, vous vous posiez encore la question sur le droit ou non de mettre des plaques noires sur vos autos, voici la réponse.

 

Texte de loi, extrait du Journal Officiel du 17 juillet 1996, trouvé sur le site http://www.belles-anciennes.fr.

 

 "MINISTERE DE L'EQUIPEMENT, DU LOGEMENT, DES TRANSPORTS ET DU TOURISME : NOR : EQUS9600829A

L'article concernant les plaques noires est l'article N°3.

 

Art. 3. - Le numéro d'immatriculation des véhicules immatriculés en séries spéciales W et WW, ainsi que ceux mis pour la première fois en circulation ou faisant l'objet d'un changement d'immatriculation (ou d'un changement de plaques) en série normale et en série spéciale DF, est reproduit sur chaque plaque d'immatriculation en caractères noirs non rétro réfléchissants sur fond rétro réfléchissant blanc vers l'avant et jaune vers l'arrière. Cette disposition s'applique également aux véhicules de l'Etat, à l'exception des véhicules militaires, qui font l'objet d'une immatriculation particulière. Le numéro des véhicules mis en circulation avant le 1er janvier 1993 et immatriculés ou faisant l'objet d'une immatriculation en tant que véhicules de collection peut être reproduit sur chaque plaque d'immatriculation en caractères blancs sur fond noir. Le numéro des véhicules immatriculés en séries spéciales diplomatiques et assimilées, transit temporaire, IT et FFSA, est reproduit sur chaque plaque d'immatriculation en caractères et sur un fond dont la couleur est indiquée à l'annexe I de l'arrêté du 5 novembre 1984 relatif à l'immatriculation des véhicules.

 

En résumé : Tous les véhicules dont le numéro d'immatriculation date d'avant 1993 peuvent avoir des plaques noires.

Toutefois, les véhicules en Carte Grise Collection peuvent rouler en plaque noire même avec un numéro d'immatriculation datant d'après 1993.

 

Si vous voulez voir le texte de loi complet, allez sur le site http://www.belles-anciennes.fr et profitez en pour aller voir les différentes plaques proposées

(Pub gratuite pour les remercier de nous avoir informé).

commentaires
1 2 > >>