Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Quelques finitions du côté de la boîte

Publié le 31 Octobre 2012 par claude dans Boîte de vitesses

Pas fait grand-chose aujourd’hui, mais quelques finitions importantes tout de même.

Raccordement du câble d’embrayage à la fourchette et réglage de la garde à la butée.

Pose de la tôle de protection de l’embrayage, ce qui m’a permis ensuite de fixer définitivement les renforts latéraux entre moteur et boîte.

Blocage des vis et boulons d’assemblage de la boîte sur le bloc moteur, ainsi que ceux des supports moteur sur le berceau.

Montage de la commande de boîte sur l’arbre de sélection.

Mise en place du câble de compteur de vitesse en sortie de boîte.

Vérification du bon fonctionnement de l’embrayage et du passage des vitesses au levier.

Pour finir, redémontage du câble électrique du démarreur pour le faire passer à un endroit plus adéquat.

Encore de nombreux composants à remonter, de fils à connecter et de tuyaux à raccorder, puis viendra le moment de mettre en chantier la restauration des carbus…

 

12 10 31 SV400698

 

12 10 31 SV400699

commentaires

Le démarreur Paris-Rhône

Publié le 30 Octobre 2012 par claude dans Equipement électrique

«  Démarreur » !!!

J’adore ce mot, car on y entend « Démarrer » et déjà le doux bruit du 1296.

On n’a jamais été aussi proche de l’évènement. Peut-être avant Noël ?

 

Arrêtons de rêver et reprenons le cours normal de l’Histoire.

 

Voici le sujet du jour :

Le démarreur Paris-Rhône  Type D8 E 75  12V.

 

Je note une information trouvée sur le MR (Manuel de Réparation) :

Intensité pignon bloqué = 380 à 420 Ampères.

Depuis la fabrication du nouveau faisceau électrique et de la pose des fusibles de tête, je me demandais quel devrait être le calibre du premier fusible. Celui qui devra supporter l’intensité du démarreur. Voici sûrement la réponse si l’on entend par « pignon bloqué », le moment où le démarreur reçoit l’intensité électrique avant d’avoir effectuer ses premières rotations. Dans cette configuration, le courant d’appel est à sa valeur maximum.

Les premiers essais seront donc faits avec un fusible de 400 A.

 

L’ensemble avant nettoyage.

12 10 29 SV400698

 

12 10 29 SV400701

 

Après nettoyage extérieur et huilage des bagues bronze.

Je remonte tel quel, sans même regarder l’état d’usure des charbons. !! Je faiblis,  je faiblis !!

Mais avec tout de même un essai de fonctionnement avant montage : ça tourne ! 

12 10 29 SV400702

 

Montage en place, puis câblage électrique.

J’en profite pour connecter également l’alternateur.

Je n’ai pas pu m’empêcher de faire un petit essai de quelques coups de démarreur en entraînant le moteur.

Tout semble OK…

12 10 29 SV400703

 

commentaires

Remontage de l’alternateur

Publié le 27 Octobre 2012 par claude dans Equipement électrique

Je viens de recevoir les deux roulements pour remplacement des anciens.

Voici leurs références :

6203-RS-SKF : 40x17x12

6200-RS-SKF : 30x10x9

Etanchéité sur les 2 faces

Achetés en ligne sur le site http://www.123roulement.com

J’ai pris du SKF pour jouer la sécurité, mais ils ont également d’autres qualités de fabrication.

 

Le rotor équipé de son roulement neuf. Collecteur toilé.

12 10 26 SV400694

 

Les porte-diodes remontés

12 10 26 SV400693

 

L’alternateur au complet.

Vue de derrière …

12 10 27 SV400696

 

… Vue côté poulie …

12 10 27 SV400695

 

Mise en place provisoire. La fixation définitive ne pourra se faire qu’après montage de l’échappement.

12 10 27 SV400697

 

Maintenant, au tour du démarreur !

commentaires

Vérifications électriques de l’alternateur en statique

Publié le 22 Octobre 2012 par claude dans Equipement électrique

D’après les instructions de la RTA de la R8 Gord.

 

Vérification de l’inducteur (rotor) :

Contrôle du bobinage : Brancher un ohmmètre entre les deux bagues du rotor.

L’ohmmètre doit indiquer une résistance de 5.2 + 0.2 Ohms à 25 °C.

Si l’ohmmètre indique une résistance :

Nulle = Court circuit de l’inducteur

Nettement plus faible = Court circuit partiel de l’inducteur

Très élevée ou infinie = Bobine d’excitation coupée

Mes résultats : 5.3 Ohms à 18°C

12 10 21 SV400682

 

Contrôle de l’isolement : Brancher un ohmmètre entre une des bagues collectrice et la masse du rotor.

L’ohmmètre doit indiquer une résistance infinie

Mes résultats : OK

12 10 21 SV400683 

 

Vérification de l’induit (stator) :

Contrôle du bobinage : Brancher un ohmmètre entre les deux extrémités du bobinage.

L’ohmmètre doit indiquer une résistance très faible.

Mes résultats : inférieure à 1 ohms

12 10 21 SV400684

 

Contrôle de l’isolement : Brancher un ohmmètre entre une des extrémités du bobinage et les tôles du stator.

L’ohmmètre doit indiquer une résistance infinie.

Mes résultats : OK

12 10 21 SV400685

 

Vérification du porte-charbon :

Contrôle de l’isolement : Brancher un ohmmètre sur les deux charbons.

L’ohmmètre doit indiquer une résistance infinie.

Mes résultats : OK

12 10 21 SV400686

 

Contrôle de continuité : Brancher un ohmmètre sur le charbon isolé et la borne d’excitation.

L’ohmmètre doit indiquer une résistance très faible (inférieure à 1 Ohms).

12 10 21 SV400687

 

Mes résultats : Environ 5 Ohms

Après reprise de cette soudure cassée = 0.3 Ohms (Sans cette mesure, je n’aurais jamais vu ce défaut)

12 10 21 SV400689

 

Brancher un ohmmètre sur le charbon de masse et sur le support du porte-charbon.

L’ohmmètre doit indiquer une résistance très faible (inférieure à 1 Ohms).

Mes résultats : 0.2 Ohms

12 10 21 SV400688

 

Vérification des diodes de redressement :

Brancher une lampe témoin entre le fil de sortie de la diode et le porte-diodes, et ensuite inverser le sens du branchement de l’ohmmètre.

La lampe doit s’allumer lorsqu’elle est branchée dans un sens et elle ne doit pas s’allumer lorsqu’elle est branchée dans l’autre sens.

Si la lampe s’allume quelque soit son sens de branchement, la diode est court-circuitée. 

Si la lampe ne s’allume pas quelque soit son sens de branchement, il y a coupure dans la diode.

Mes résultats : OK avec la lampe témoin, mais j’ai quand même un petit doute sur le porte-diodes positif. Lorsque je fais la même manip. avec un ohmmètre, je peux toutefois mesurer une résistance alors qu’elle devrait avoir une valeur infinie dans ce sens de branchement. Cette valeur tend normalement vers zéro dans l’autre sens de branchement. ??? Il faudrait peut-être vérifier chaque diode unitairement après leur déconnexion. ?

Je vais remonter les éléments après nettoyage. Les premiers essais, moteur tournant, m’en apprendrons certainement d’avantage. 

 

Repère noir sur les diodes négatives : E12S5

Repère rouge sur les diodes positives : Illisible

12 10 21 SV400692

 

commentaires

Réparation du rotor de l’alternateur

Publié le 21 Octobre 2012 par claude dans Equipement électrique

Voici la méthode que j’ai employée pour isoler le fil du bobinage menant au collecteur.

 

Nettoyage du champ opératoire

12 10 20 SV400679

 

Passage d’une gaine de fil électrique fendue entre le fil et la masse du rotor 12 10 20 SV400680

 

Le tout noyé dans l’Araldite.

La même chose est faite de l’autre côté pour le fil de la deuxième piste du collecteur. 12 10 20 SV400681

 

Maintenant, place à la vérification électrique des organes.

A suivre !

commentaires

L’expertise de l’alternateur Motorola

Publié le 20 Octobre 2012 par claude dans Equipement électrique

Type A14/30-40

L’alternateur n’était plus monté sur l’auto depuis longtemps.

La pratique de la course de côte ne nécessitait pas son utilisation. Le moteur fonctionnait uniquement sur la réserve de la batterie qui devait être rechargée fréquemment.

12 10 19 SV400657

 

Son état extérieur incite pourtant à aller voir l’intérieur de plus prêt.

12 10 19 SV400658

 

Il est équipé d’une poulie de Ø 110 mm, plus grande que d’origine, pour diminuer sa vitesse de rotation. Cette modification date certainement de l’époque « Rallye », première vie de 10984.

Gaston pourrait peut-être nous en dire plus …, mais j’ai cru comprendre que son expertise se situait plus les mains sur le volant que dans le moteur! 

12 10 19 SV400659

 

Début du démontage, le porte charbons.

12 10 19 SV400660

 

Les carters avant et arrière démontés, on aperçoit les roulement qu’il faudra changer pour plus de sécurité.

12 10 19 SV400678

 

Vue sur les porte-diodes, ma principale inquiétude !

Comment vérifier leur bon fonctionnement ? La RTA de la R8 G donne apparemment les méthodes à suivre.

Mais après, existe-t-il encore des diodes de rechange en cas de nécessité ?

12 10 19 SV400662

 

Un souci sur les fils du bobinage du rotor arrivant au collecteur. L’isolant a disparu. D’ailleurs on constate une ancienne tentative de réparation qui n’a pas résisté au temps.

A refaire.

12 10 19 SV400669

 

Le rotor déposé. Le collecteur semble en bon état. Un léger toilage devrait suffire.

12 10 19 SV400675

 

A suivre, nettoyage, approvisionnement des joints et roulements, isolation des fils du rotor, vérification des éléments en statique et remontage.

commentaires

Repose du groupe moteur

Publié le 15 Octobre 2012 par claude dans Moteur

Samedi 13 octobre 2012 : 14 h30

L’heure a sonné, pour les organes vitaux, de quitter l’établi et de retrouver leur place de travail.

SV400642

 

Opération d’accouplement du moteur avec la boîte.

C’est toujours un peu difficile de bien aligner les deux ensembles et de retrouver les cannelures du disque d’embrayage.

Tout se passe bien toutefois.

SV400645

 

L’ensemble est glissé sous la caisse préalablement soulevée à l’arrière.

Redescente de la caisse et levage du groupe à sa position de fixation à l’aide de crics.

Le berceau moteur passe au travers du châssis. C’est juste mais ça passe.

Fixation de la traverse arrière et du berceau moteur au châssis.

SV400647

 

Le montage principal est terminé. Il reste à raccorder tous les fils électriques et tuyaux en attente …

SV400655

 

… à poser le démarreur, l’alternateur, les carburateurs après leur remise en état, …

… les ressorts de suspension, un semblant d’échappement, …

… puis quelques réglages …et … prêt pour tourner la clé !!!!

SV400656

 

Remerciements à Patrick et à Vincent pour leur « super » coup de main!

 

 

 

commentaires

Historique de 10984

Publié le 9 Octobre 2012 par claude dans Historique

Alléluia !!!!

 

Que soit loué « Facedebouc » et remerciée Audrey pour son intervention décisive.

 

Gaston Valois m’a contacté et l’Isérois que je recherchais depuis plus de deux ans était bien le premier propriétaire de 10984.

La photo de l’auto prise à la Coupe des Alpes 1969, faisait mention de l’équipage, Gaston et Jean Valois. Jean, malheureusement disparu aujourd’hui, était le père de Gaston.

Gaston Valois, (même nom, même prénom), médecin et résistant pendant la dernière guerre, si souvent rencontré dans mes recherches sur le net, était le grand père de Gaston.

Voilà, ces quelques mots pour ‘nourrir’ votre curiosité que j’avais stimulée dans les articles précédents. Ils seront les derniers, pour préserver l’intimité des membres de cette famille que j’ai déjà bien écorchée. Qu’ils me le pardonnent.

 

La suite de l’historique concernera essentiellement la première vie de 10984.  

 

Je comprend maintenant pourquoi mes tentatives pour retrouver un « Garage » Valois ont toutes été soldées par des échecs : ce garage n’a jamais existé !!!!

Sans doute que l’autre Jean, ancien de Dieppe disparu récemment, qui m’avait donné cette information, avait souvent l’habitude de traiter directement avec les garages, d’où peut-être sa méprise.

On ne le saura jamais. Mais peu importe maintenant.

 

Au cours d’une longue discussion au téléphone, vous vous en doutez, Gaston m’a appris, contrairement à ce que je pensais,  l’existence d’un quatrième propriétaire (deuxième du nom, dans l’ordre chronologique). J’avais pensé de façon primaire qu’à trois numéros minéralogiques différents correspondaient forcément trois propriétaires. C’était complètement oublier qu’une vente dans un même département ne nécessitait aucunement un changement de numéro!     

Il me vient soudainement à l’esprit que de nos jours, avec la nouvelle numérotation affectée définitivement à chaque véhicule, une telle recherche, orientée par le numéro du département, aurait été totalement impossible...

 

Voilà, je ne sais rien de plus aujourd’hui. Gaston m’a promis de m’aider dans la reconstitution des premières années de 10984 à partir des photos et documents encore en sa possession.

Cela concerne la période du 09 avril 1969 au 30 janvier 1973, date à laquelle Jean Louis l’a immatriculée à son tour.

J’ai hâte de pouvoir en connaître plus !!!

 

12 10 09 Région Villard de Lans

commentaires

Lohéac 2012 – Brocante et musée

Publié le 8 Octobre 2012 par claude dans Divers

C’est par une journée particulièrement maussade que j’ai découvert, ce Dimanche, l’Autobrocante et le musée du manoir de Lohéac.

12 10 08 PA074076

 

Dans un cadre magnifique, un peu gâché par le mauvais temps, la brocante est intéressante de par le nombre de vendeurs présents. Je pensais néanmoins y trouver plus de pièces détachées d’occasion. J’y ai vu beaucoup trop, à mon goût, de vendeurs de miniatures et gadgets de tous ordres.

Malgré cela, cette manifestation a été particulièrement intéressante par la diversité des présentations : circuit, parade Alpine, démonstration de J.Ragnotti, véhicules amphibies et modèles réduits sur le lac et surtout le sensationnel musée qui à lui seul mérite le voyage. 

 

Les Alpines de l’ABC (Alpine Bretagne Club) au rassemblement …

12 10 08 PA074069

 

… et pendant leur parade.

12 10 08 PA074073

 

J.Ragnotti après ses essais de l’Alpine de chez Fouquet Compétition à moteur … de moto …

12 10 08 PA074064

 

… et encore lui pour son festival à bord de la R5 Maxi Turbo de Renault Classic.

12 10 08 PA074071

 

Dans le magnifique musée (que je vous conseille vivement d’aller visiter si vous ne connaissez pas) :

 

Quelques belles brochettes d’anciennes

12 10 08 PA074082

 

12 10 08 PA074114

 

12 10 08 PA074115

 

L’Alpine A210

12 10 08 PA074083

 

Cette époustouflante grille de départ formée de dix-huit F1 …. Et elles ne sont pas toutes rassemblées ici ! 12 10 08 PA074101

 

En plus de son manoir, la très belle réalisation de chez Michel Hommell

12 10 08 PA074110

 

Au passage, mon prochain moteur pour 10984 !!!

12 10 08 PA074107

 

Pour les amateurs d’eau de vie ou de contrepètrie, voici, parmi les vieux métiers présentés, le « bouilleur de cru »

Santé à tous …. !!!!

12 10 08 PA074080

commentaires

Dernière minute sur les supports

Publié le 3 Octobre 2012 par claude dans Train arrière

Suite et fin, pour le moment, de la saga des tampons latéraux !

 

Les quatre cales biaises sont montées.

Finalement, les écrous ont correctement pris appui sur la tôle malgré l’angle de la cale. Ce sont les vis qui ont pris une forme « bananoïdale ».

12 10 03 SV400641

 

Aucune cale sous le silentbloc central, pour obtenir le carrossage négatif minimum.

Seulement deux rondelles, à la place de l’écrou, derrière le tampon pour le dégager du support de différentiel et aligner les trous de fixation.

Le caoutchouc du tampon est maintenant sans aucune déformation.

Test routier dans quelques mois !  Résultat d’endurance dans quelques années … !

12 10 03 SV400639

commentaires