Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Hauteur de caisse

Publié le 25 Novembre 2012 par claude dans Train arrière

Suite au remontage des ressorts sur le train arrière, je trouvais que l’auto était très basse à l’arrière.

Après m’être replongé dans la lecture du PR871, je m’aperçois qu’il me manque un élément au dessus des ressorts. Certains diraient qu’il aurait fallu que je commence par là, et ils auraient bien raison. Bref, il me manque la coupelle en aluminium, dite cale « Caravelle », si je ne me trompe, que l’on trouve également sur la R8G.

Nouvelle recherche dans mes pièces non utilisées, et je retrouve ces cales qui n’étaient plus montées depuis … un certain temps !

 

Voici les trois éléments réunis …

12 11 22 SV400734

 

… et positionnés sur le ressort.

Dans l’ordre, une coupelle en tôle puis une intermédiaire en caoutchouc, et enfin la cale Caravelle.

12 11 22 SV400735

 

Après un nouveau redémontage, l’ensemble, ainsi mis en place dans la traverse arrière, me permet de gagner un rehaussement de la caisse de l’ordre de … 1 cm et de diminuer légèrement le carrossage négatif.

On verra ce que ça donnera lorsqu’il faudra que je roule sur les gendarmes couchés, … les ralentisseurs bien sûr !

12 11 22 SV400736

 

commentaires

Sueurs froides !!

Publié le 21 Novembre 2012 par claude dans Divers

Voici le film d’une catastrophe évitée de justesse.

Après avoir mis les roues en place, j’ai entrepris de descendre l’auto de dessus ses chandelles.

Un cric à l’arrière, sous la poutre centrale, pour soulager le moteur et retirer les deux chandelles à l’arrière. Un autre cric pour retirer la première chandelle à l’avant et c’est là que tout bascule !

Ou aurait pu basculer, dans le fond de la fosse, si je n’avais pas pris la précaution de la fermer sur une large partie.

Crics et chandelles se sont couchés sur le côté. Pourquoi ? 

12 11 20 SV400728

 

Pourquoi surtout, je n’ai pas reposé l’arrière avant de remonter l’avant ?

Petit instant de distraction qui aurait pu avoir de lourdes conséquences.

12 11 20 SV400731

 

La roue arrière s’est arrêtée bien près du bord. J’en frémi encore !

12 11 20 SV400732

 

L’auto est maintenant recentrée, bien en appui sur ses quatre roues, attendant la suite des aventures … ou des mésaventures !

12 11 20 SV400733

 

commentaires

Les jambes AR et … le reste

Publié le 20 Novembre 2012 par claude dans Train arrière

Témoin d’un passé pas très glorieux, une jambe de force un peu endommagée !

12 11 20 SV400724

 

Ce n’est pas mieux de près.

Heureusement, j’en ai retrouvé une qui a fait l’affaire.

Je ne me souviens plus de son origine car elle est restée là, avec les autres pièces, depuis plusieurs décennies en attendant son heure.

La longueur était légèrement plus petite que celle d’origine et j’ai dû compenser en ressortant d’avantage la rotule à l’extrémité.

12 11 20 SV400725

 

Les jambes de forces mises en place, il ne restait plus qu’à terminer le montage des ressorts de suspension.

A suivre, montage des roues et descente des chandelles.

12 11 20 SV400726

 

Jeu pour les non spécialistes : où sont les jambes de forces ?

12 11 20 SV400727

 

commentaires

Bon calage pour bon démarrage

Publié le 18 Novembre 2012 par claude dans Moteur

Après réglage des culbuteurs, 0.25 à l’admission, 0.3 à l’échappement, passons au calage de l’allumage.

Réglage en statique uniquement pour permettre de démarrer.

Si ça ne convient pas, je ferai un réglage « à la feuille » comme je disais autrefois. Moteur tournant, en changeant la position initiale de l’allumeur jusqu’à trouver la meilleure montée en régime. Tout à l’oreille et aux sensations ….Là, je vais faire frémir les puristes du banc de réglage !!!

Pour le moment, le jeu consiste à commander l’étincelle aux bougies au bon moment par rapport à la position des pistons respectifs.

Mais voilà, quel est le bon moment ? Le Manuel de Réparation indique un calage initial de l’avance de 0°. C'est-à-dire exactement à l’instant du PMH (Point Mort Haut), donc sans avance.

La théorie voudrait que le PMH et le Point de calage du cylindre N°1 soient indiqués par des repères sur la poulie de vilebrequin qu’il faut faire coïncider avec un repère fixe sur le carter de distribution.

Ici, il y en a 4 sur la poulie et 3 sur le carter !

12 11 17 SV400710

 

Voyons ce que donne la position de ces repères au moment du PMH du cylindre N°1.

Pas facile d’apprécier ce PMH lorsque la culasse est en place. J’aurais dû regarder avant.

Le moyen est de mettre les culbuteurs du cylindre N°4 en bascule, ce qui correspond à la position fermée des soupapes du N°1 pour le temps « explosion ». Mais ce n’est pas assez précis.

Décision est prise de positionner le premier repère du carter (Celui avec le trou. Merci Bertrand) en regard avec le milieu des quatre repères sur la poulie pour effectuer ce premier réglage.

Je m’aperçois alors que le doigt de distribution est dirigé vers le contact du quatrième cylindre  alors qu’il devrait être sur le premier.

Après un nouveau démontage de l’ensemble de l’allumeur, je constate que j’ai monté le toc d’entraînement dans une mauvaise position lors de sa remise en état. Dégoupillage du toc, rotation d’un demi tour, remontage. 

12 11 17 SV400720

 

Remontage de l’ensemble. Ça va beaucoup mieux. Le doigt est dirigé maintenant sur le cylindre N°1.

12 11 17 SV400723

 

Après quelque essais, montage et démontage, j’ai positionné la fente du pignon d’allumeur pas tout a fait parallèle à l’axe moteur comme préconisé sur la RTA, mais avec un décalage d’une dent. Ce qui me permet de mieux situer le câble du compte tours. Ainsi, il n’interfère ni sur la culasse, ni sur le tube de jauge à huile. 

12 11 17 SV400721

 

Un petit coup de lampe témoin plus tard, et voici l’allumeur calé pour le premier démarrage.

Passons à la suite … la remise en état et le remontage des tirants (ou jambes de force) de roues AR.

Je pressens et redoute encore une galère …. !!

commentaires

Faire et défaire … les tuyaux

Publié le 16 Novembre 2012 par claude dans Moteur

Faire et défaire, c’est toujours travailler, comme on dit…

Suite aux conseils de Gordi95 dans ses commentaires sur l’article précédent, j’ai démonté le branchement, que je venais de terminer !!, des tuyaux menant au radiateur de chauffage d’habitacle.

Le but était de se rapprocher le plus possible du montage d’origine en passant par la plaque à trous faisant partie du châssis.

De plus, cela à permis de dégager les tuyaux qui avaient tendance à venir toucher à la commande de frein à main dans le montage précédent et à ajouter quelques protections à l’entrée du tunnel. (Tu vois Bruno, je vois le bout du tunnel, mais pas du bon côté !!!)

 

Voici la plaque avec les trous non utilisés. Montage d’hier.

12 11 16 SV400711

 

Le plus difficile a été de monter les passe-fils, après coup, du bout des doigts, dans un environnement de plus en plus encombré.

Les deux tuyaux en place.

12 11 16 SV400716

 

Les tuyaux redescendant le long du bloc.

12 11 16 SV400713

 

J’en ai profité pour remonter la bride à l’endroit, mais pas à l’emplacement d’origine.

Le cheminement par la plaque à trous consomme un peu plus de longueur de tuyau et comme ils étaient déjà coupés …

Ils passent au dessus de la cartouche d’huile, au lieu d’en dessous, ce qui facilitera le remplacement de celle-ci.

Ça passe néanmoins sans toucher à la commande des carburateurs. Ouf !

A noter que la bride est peinte maintenant !!!!!

12 11 16 SV400714

 

L’arrivée sur la pompe à eau, entre les deux tuyaux menant au radiateur d’huile, sans bride de fixation.

12 11 16 SV400715 

commentaires

Un moteur très branché

Publié le 15 Novembre 2012 par claude dans Moteur

Ça « rame » un peu en ce moment au niveau de la motivation …. ! Ce doit être le temps maussade qui en est responsable !

Tous les branchements qui étaient en attente sont toutefois quasiment effectués : ldr, huile, électricité. 

Les détails en photos :

 

Passage, sur la gauche, du tube de retour du radiateur AV, coincé entre le châssis et le collecteur d’échappement. Le cordon d’amiante de protection d’origine a été remplacé par un cordon utilisé pour les portes d’insert de cheminée.

J’ai remonté provisoirement le collecteur d’échappement 4/1 pour visualiser les encombrements et il servira également pour les premiers essais de mise en route.

Ce sont les voisins qui vont être contents !!

J’envisage d’y associer un silencieux latéral, mais je ne sais pas encore de quelle manière.

12 11 13 SV400700    

Fixation, sur le côté droit du moteur, des deux tubes menant au radiateur de chauffage d’habitacle par une bride qui, je pense, est celle d’origine. Rien n’est moins sûr, mais elle convient très bien.

Les tuyaux sont d’une seule pièce, ce qui est une amélioration par rapport à l’origine où l’on trouvait plusieurs morceaux reliés par des manchons de raccordement.

Confirmation de la longueur employée : 2 x 4m.

12 11 13 SV400701 

Les branchements des deux tubes sur la pompe à eau. Le départ du ldr chaud, en haut sous le calorstat, est relié au robinet de coupure sur le radiateur d’habitacle. En dessous, le retour.

On aperçoit également les deux tuyaux reliant la bride de filtre à huile et le radiateur d’huile situé dans la jupe arrière. Modèle du type R8 Gord.

Tuyaux d’huile achetés chez Colombo. La longueur totale utilisée est d’environ 1.10m.

Réf. inscrite sur le tuyau : Gates LOL PLUS 8LOLA+ 1/2 INCH  300 PSI WP FLAMME RESISTANT USMSHA  2G-11C  MADE IN MEXICO  AM102011C.

Ceci pour si vous voulez essayer de trouver moins cher ailleurs. (Colombo ne rembourse pas la différence …!)

Tout passe au millimètre près. Quelques protections sont parfois nécessaires lorsque le risque de frottement est un peu trop important.

12 11 14 SV400709

 

Mise en place et raccordement du vase d’expansion. (Tuyau d’époque, des années 70)

12 11 13 SV400702

 

Branchement de la bobine dans la joue d’aile de droite.

12 11 13 SV400704

  

Voilà ce que ça donne vue de dessous.

12 11 13 SV400705

 

Il me reste à positionner le récupérateur connecté aux reniflards de cache culbuteurs, le réglage de l’allumage et surtout la remise en état complète des carburateurs.

La suspension arrière est également à terminer, avec le remontage des ressorts et des tirants, avant de pouvoir reposer l’auto sur ses quatre roues.

 

L’angoisse est grandissante : qu’est-ce qui ne va pas fonctionner quand je vais tourner la clé pour la première fois ?????

commentaires