Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Les pare-soleil

Publié le 29 Avril 2013 par claude dans Equipement intérieur

Poursuite de l’habillage du pavillon avec la pose des pare-soleil.

Etat initial avec un bon nombre de rayures.

Il manque également un petit « clips » pour tenir la bordure sur la gauche.

13 04 25 SV400957

 

Nettoyage et polissage avec la crème à polir pour plastique Restom PAP5000.

Puis pose en place.

13 04 29 SV400961

 

 

13 04 29 SV400960

 

 

Complément du 16/05/2013 :

Précision sur le sens du montage des pare-soleil. La face bombée doit épouser la forme du parebrise, c'est à dire le bombé vers le parebrise quand ils sont baissés. Pour la bride de fixation, la fente doit-être orientée vers l'avant de l'auto. Seule cette position permet de faire passer les pare-soleil en position latérale, le long de la portière.

13 05 15 SV400994

 

 

commentaires

Arceau d’origine

Publié le 26 Avril 2013 par claude dans Equipement intérieur

Souvenez vous de l’arceau que j’ai démonté au début de la restauration.

Arceau 6 points prenant beaucoup de place à l’intérieur.

SV403179

 

J’ai décidé de remonter, à la place, le petit arceau d’origine.

Une bonne restauration s’impose après plus de trente cinq ans de stockage sans grand soin!

Quatre points, tube de petit diamètre, pas de barre transversale, son efficacité doit être toute relative ! Mais n’y pensons pas, il s’agit là d’un organe de décoration conforme à l’historique.

13 03 11 SV400861

 

13 03 11 SV400866

 

Après brossage et traitement au Frameto, je l’ai peint à la peinture, gris argent, effet martelé.

En plus de sa fonction antirouille, l’avantage de cette peinture est son aspect particulier qui permet de cacher les multiples défauts dus à la corrosion antérieure.

13 04 22 SV400948

 

Ça donne ça comme aspect …

13 04 22 SV400947

 

 La vue d’ensemble après peinture … 

13 04 22 SV400946   

Ce petit arceau ne prend pas de volume sur l’habitacle, qui n’a pas besoin de ça, et sa couleur le rend assez discret par rapport au ciel de toit blanc.

13 04 24 SV400953

 

Il reste la fixation à effectuer : quatre vis aux montants sous les custodes et collage à la résine et tissu de verre pour les deux appuis arrière.

 





commentaires

Le rétroviseur intérieur

Publié le 25 Avril 2013 par claude dans Equipement intérieur

Pour garnir un peu le ciel de toit tout neuf, c’est la pose du rétroviseur intérieur.

Rétroviseur avec positions « jour-nuit ».

 

Voici les composants

13 04 24 SV400952

 

Après nettoyage et remontage

13 04 24 SV400954

 13 04 24 SV400955

Et en place sous le pavillon

13 04 25 SV400956

 

Rien de spectaculaire, mais l’auto s’habille … tout doucement …

commentaires

Ciel ! mon toit !

Publié le 21 Avril 2013 par claude dans Sellerie

C’est ici une des parties de la restauration que je redoutais le plus : le collage du ciel de toit !

Travail en position difficile et surtout sans droit à l’erreur puisque l’utilisation de la colle néoprène ne laisse pas la faculté de s’y reprendre à deux fois en cas de mauvais positionnement.

 

Voici le morceau de simili …, acheté aux « Selliers du Domaine » avec le kit complet de toute la sellerie,   13 03 05 SV400854

 

… à coller ici … sous le pavillon !

13 04 07 SV400930

  

Comme je ne sentais pas bien l’affaire, j’ai préféré tenter un positionnement préalable en n’utilisant pas la colle néoprène, mais du ruban adhésif « double face ».

J’ai été aidé dans cette tâche par Patrick. Qu’il en soit encore remercié !!

On s’aperçoit alors que la pièce de simili ne semble pas être faite pour s’ajuster parfaitement à la forme de la caisse.

Pas beaucoup de « gras » en longueur, 1 à 2  cm au plus, de chaque côté.

Mais surtout, le positionnement des montants de pare brise et de lunette arrière ne correspondent pas à la forme du simili.

Après mise en place, voici ce que ça donne :

13 04 20 SV400941

 

13 04 20 SV400938

 

13 04 20 SV400940

Bon, après avoir pris conseils auprès de la Farnautie et des SdD, je me lance dans le collage définitif. Les décalages seront masqués par les pièces suivantes en simili noir et notamment pour les montants de pare brise.

Comme le positionnement avec le double face me parait être réalisé au mieux possible, je décide de ne pas déposer entièrement le simili pour ne pas risquer de le placer plus mal. Le collage se fera sur place et par moitié.

Décollage de la moitié avant, suppression du double face, encollage du pavillon, encollage du simili. (Bostik 1400)

L’encollage du simili, sans appui, n’est pas aisé au pinceau. La colle s’étale mal et le film n’est pas régulier du tout. Pour cet encollage, « en l’air », l’utilisation du pistolet ou d’un aérosol aurait sûrement apporté de meilleurs résultats.

Ensuite, collage de la partie arrière.    

Je n’ai pas pu empêcher la formation de quelques petits plis, mais surtout la colle mal étalée apparaît au travers du simili.

Le résultat est acceptable, même s’il ne me satisfait pas pleinement …

13 04 20 SV400945

 

Ci après, des photos envoyées par les SdD. Merci à eux pour leurs conseils.

Tout semble simple chez eux, malgré le décalage entre le simili et la caisse que l’on retrouve également ici.

064

 

La bonne méthode :

Coller en deux points au centre du pare brise et de la lunette arrière.

027

  

Coller en partant du centre du pavillon et en se déplaçant vers les bords par des cercles concentriques.

041

  

Dans les quatre angles, « travailler la matière » comme ils disent aux SdD, c'est-à-dire utiliser l’élasticité du simili pour épouser les formes arrondies sans faire de plis.

Plus facile à dire qu’à faire quand vous le faites pour la première fois !!!

047

 

Résultat impeccable !!

051

 

En finition, le simili est coupé à ras, au bord du pare brise et de la lunette arrière.

Il est bordé jusqu’à la baguette de gouttière au niveau des portières.

Pour lui faire épouser l’arrondi aux portières, j’ai pratiqué quelques entailles. A ne surtout pas faire, car une partie restera visible malgré le joint.

Il faut que je trouve une solution pour cacher ça.  

13 04 20 SV400943

 

Pour les custodes, pas de coupe (On peut faire quelques entailles dans la partie non utile qui sera supprimée dans les chutes) . On s’améliore au fil de l’expérience !

Il faut utiliser une nouvelle fois l’élasticité du simili pour lui faire épouser les formes arrondies.

 

13 04 20 SV400944   

Voilà, il reste à trouver des solutions pour cacher les entailles malheureuses et couvrir l’angle arrondi des custodes, là où se trouvent les fixations des verrous de custodes.

 

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

Anniversaire, troisième ! Attention ça tourne ! :

Publié le 8 Avril 2013 par claude dans Divers

8 avril 2010

09 10 18 Avant lavage 2

 

8 avril 2013

13 03 15 SV400871

 

Eh oui, ça tourne même très vite ! Trois ans déjà viennent de s’écouler depuis le début de la restauration de 10984 !!!

Trois ans de travail, mais également de joie et de satisfaction.

Quelques déceptions néanmoins, découragement et moments de doute, quand tout ne fonctionne pas comme on le voudrait malgré les précautions prises … 

 

Trois ans passés également à l’écriture de mon blog. 

Les 283 articles, postés à ce jour, ont permis de vous tenir au courant de l’avancement des travaux et je le souhaite, vous ont intéressé à des degrés divers suivant votre propre centre d’intérêt. Vous êtes maintenant 43 fidèles lecteurs à être inscrits à la Newsletter.

Les statistiques d’Overblog font état de 36492 visites et de 124357 pages lues durant ces trois années.

N’oubliez pas que vous avez la possibilité de laisser un commentaire à chaque fin d’article.

Nous en sommes à 432 depuis le début.

 

L’activité principale de cette année aura été la restauration du moteur, son remontage avec la boîte et sa remise en route.

Ce sont là que résident mes principales déceptions : bruit moteur, intermittent et non localisé, ressemblant à un problème de mauvaise lubrification …, résidus dans le cylindre N°1 qui pourraient être dus à une mauvaise combustion …, fuite à la boite en sortie d’arbre !

Que de questions encore avant la première sortie sur route …

 

Dans le registre humain et relationnel, cette troisième année m’aura apporté enfin la joie d’avoir fait la connaissance, même si nous ne nous sommes pas encore rencontrés, de Gaston,  qui je le rappelle était avec son Papa les premiers propriétaires de 10984, là bas, en Isère. Il m’a permis de retracer les grandes lignes de la vie de l’auto avant que j’en prenne moi-même possession. Encore merci à lui !!!

 

Le début de cette quatrième année sera occupé par l’installation de la sellerie. Ce sera le dernier gros ouvrage avant la phase de réglage et mise au point.

Le programme est lancé. L’année devrait être encore bien occupée.

 

A tout de suite !!!

 

 

commentaires

L’axe de la Berlinette

Publié le 5 Avril 2013 par claude dans Sellerie

Dans le genre « faire inutile juste pour se faire plaisir » voici un très bon exemple !

Le but était, à l’origine, de tracer l’axe du pavillon afin de placer, au mieux, le ciel de toit quand l’heure du collage aura sonné.

La précision requise n’était pas millimétrique car la largeur fournie de la pièce à coller prévoit une marge d’erreur suffisante. Enfin, c’est ce qu’il faudra vérifier. Faisons pour le mieux en amont. Après, il sera trop tard !

 

Quelles sont les références à utiliser sur des surfaces arrondies de toutes parts?

J’ai placé deux règles. L’une au niveau des custodes, l’autre au pare brise, en repérant le milieu.

13 04 03 SV400929

 

Positionnement du niveau laser sur le pied de l’appareil photo.

13 04 03 SV400928

 

Calage du niveau pour que le faisceau horizontal « éclaire » la règle du fond.

Déplacement du laser pour que le faisceau vertical passe par les deux repères tracés au centre des règles.

Là, je travaille dans la pénombre, ce qui explique la qualité médiocre des photos sans flash.

Il n’y a plus qu’à repérer la trace du faisceau sur le pavillon.

13 04 03 SV400924

 

Si le faisceau passe parfaitement par le centre de la grille de radiateur avant et par le milieu du spoiler, on s’aperçoit que la nervure centrale a le nez un peu de travers !!!!

Qui s’en était aperçu auparavant ???

Au passage, on peut vérifier également la symétrie du positionnement des charnières de coffre et du capot moteur. Il y a quand même plusieurs millimètres qui se promènent … sans gêner personne.

Voilà, la méthode inspirera, peut-être, ceux qui auront à monter tous ces éléments sur une caisse neuve où rien n’est encore positionné.   

13 04 03 SV400925

 

commentaires

Finalisation du montage des freins et réglages

Publié le 1 Avril 2013 par claude dans Freinage

Pour terminer la mise en place du système de freinage au complet, il restait à poser le tube de liaison servant à alimenter le circuit arrière.

Départ du maître cylindre à double circuit, neuf, provenance Mécaparts.

13 03 28 SV400915

 

Arrivée sur le té de répartition alimentant les deux étriers de freins arrière.

Pour les protéger les tubes, qui ont été approvisionnés déjà équipés de leurs raccords, je n’ai pas pu simplement les enfiler dans des gaines caoutchouc. J’ai donc dû les fendre sur leur longueur, puis les entourer de spiralé pour les maintenir.

Pose de spiralé, seul, aux endroits où aucun frottement n’était à craindre.

13 03 28 SV400914

 

La suite n’a été que de la routine …, avec son lot de petits ennuis :

 

Remplissage des bocaux et du circuit par gravité avec le liquide de frein Motul RBF 600.

DOT 4 – 100% synthétique – Sans silicone.

 

Epongeage au sol car j’avais oublié de serrer un raccord !!

 

Réglage de la longueur de la tige de poussée au maître cylindre pour réduire au maximum la course morte. Comme il a été impossible de passer outils, clés, ou doigts, j’ai redéposé entièrement le pédalier. Cette opération supplémentaire n’a pas été inutile, car j’en ai profité pour améliorer le retour pédale d’embrayage, trop serrée longitudinalement sur son axe. La butée graphite ne risquera pas, ainsi, de rester en contact avec le mécanisme d’embrayage.

 

Purge à la pédale. On verra à faire une purge plus poussée quand l’auto aura roulé un peu.

 

Montage des stabilisateurs caoutchouc, que j’avais également oublié de remonter sur les étriers avant.

 

Réglage du frein à main aux étriers arrière.

 

La poignée de manœuvre du frein à main est très dure à tirer et fait un bruit qui ne laisse aucun doute sur un problème de montage. Effectivement, le câble a sauté de sa poulie de renvoi. Pas de possibilité de le remettre en place sans redémonter tout le mécanisme de manœuvre. En avant !

 

Tout est en place maintenant et fonctionne au mieux.

 

Vérification de l’allumage des feux stop : OK

 

Vérification de l’allumage du témoin de frein à main : OK

 

Vérification de l’efficacité du freinage : Un peu plus tard … !!!

 

Que de la routine ! Je vous dis !!

 

commentaires