Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Contrôle de la distance conique

Publié le 16 Février 2012 par claude in Boîte de vitesses

Comme spécifié dans le titre, ce qui suit concerne uniquement un contrôle de la distance conique sur ma boîte où je n’ai rien changé aux valeurs de réglage par cales.

Si vous êtes intéressé par la méthode complète de réglage avec le matériel ad hoc, je vous renvoie au très bon reportage en images que l’on trouve dans la revue Mille Miles N°75 de novembre 2009.

Voir également le MR de la R8G.

Pour les non initiés, voici une illustration de ce que l’on appelle la distance conique. Image prélevée d’ailleurs sur le MM en question.

12 02 15 SV400289

 

Mon besoin était simplement de vérifier si la valeur mesurée correspondait bien à celle que j’avais trouvé sur le MR pour un couple 9 x 34 non renforcé, soit 51.6 mm.

 

Pour effectuer la mesure, il faut monter, seul, l’arbre secondaire dans les deux demi carters qui seront maintenus ensemble par quelques vis. La position de l’arbre secondaire est donnée par le double roulement conique, mis en appui en bout des carters par le montage de la plaque intermédiaire du boîtier de 5 ème.

Avant serrage, il faut vérifier que le pignon d’attaque est bien repoussé au maximum vers le carter de 5 ème, en appui sur les cales de réglage, car, un jeu est prévu dans le roulement à rouleaux qui est placé juste derrière le pignon. L’idéal aurait été de remonter également le pignon de 5 ème et de serrer avec l’écrou servant également d’entraînement du tachymètre.

12 02 15 SV400287

 

Dans un second temps, j’ai matérialisé une génératrice commune aux deux alésages des supports de différentiel par une tige métallique. Ici, une barre de Stub Ø 10, maintenue par un élastique.

Il reste à mesurer, au pied à coulisse, la distance entre la tige et le bout du pignon.

Pour m’assurer de la véracité du résultat, la mesure étant un peu aléatoire, j’ai retenu comme valeur, la moyenne de 10 mesures consécutives : soit 94.07 mm.

12 02 15 SV400286

 

Un peu d’arithmétique maintenant : on ajoute à cette valeur le Ø de la tige et on soustrait au résultat le rayon de l’alésage des supports de différentiel.

(94.07 + 10) – (105.1/2) = 51.52 mm

 

Voilà, CQFD, à l’erreur de mesure près, on peut en conclure que la distance conique prise en compte lors du réglage a bien été 51.6 mm. Pas de confusion avec la distance pour un couple 9 x 34 renforcé, sachant qu’elle aurait été dans ce cas de 53 mm.

 

Ne touchons surtout à rien et passons à l’étape suivante qui est le contrôle du jeu de denture entre le pignon d’attaque et la couronne de différentiel.

Commenter cet article