Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Etanchéité de la lunette AR

Publié le 22 Mars 2013 par claude in Carrosserie

Les Berlinettes ne sont pas réputées pour être très étanches !!

On trouve dans le Manuel de Réparation, la description d’une modification faite dans les années 1970, non pas pour rendre étanches les joints de pare brise et de lunettes AR, mais au moins pour permettre à l’eau, qui se serait glissée sous le joint, de s’évacuer.  

Perçage lunette AR Page 1

  

Perçage lunette AR Page 2

 

Perçage lunette AR Page 3

 

Il s’agit de percer un trou dans la feuillure sous le joint.

Voici ce que l’on trouve sur 10984. Deux trous Ø4 qui servent également pour faire passer les fils électriques d’alimentation du pare brise chauffant.

En cas de fuite, l’eau chemine le long des fils et tombe dans l’habitacle !!!

Il fallait choisir entre mouiller la planche de bord ou la moquette au sol…

N’oublions pas que la Berlinette est une auto crée pour la compétition et non pas pour le loisir.

13 03 21 SV400883

 

Pour la lunette arrière, pas de soucis avec des fils électriques. Un simple trou permettrait de diriger l’eau vers le compartiment moteur.

Je me suis décidé à faire cette modification, encouragé par le fait que la lunette arrière et son joint étaient déjà déposés.

Le MR, indique une cote de 130 mm pour percer le trou. C’est ce que j’ai retrouvé environ en faisant couler une petite quantité d’eau dans la feuillure. Cette ‘’goutte d’eau’’ se stabilise à l’endroit le plus bas. C’est là où il faut percer en s’assurant de bien déboucher dans le compartiment moteur et non pas dans l’habitacle.  

13 03 21 SV400882

 

Pour plus de sécurité, j’ai percé à environ 45° vers l’arrière.

13 03 21 SV400884

 

Bien sur, ce serait trop facile si on débouchait directement dans le compartiment moteur.

Il faut traverser un corps creux, ce qui nécessite de canaliser la fuite.

J’ai réalisé cette fonction en utilisant un morceau de tube cuivre pour circuit de freinage (longueur environ 60 mm).

Perçage du polyester à Ø 4.5 mm ce qui permet au tube Ø 4.7 d’être légèrement serré.

Léger évasement du bout du tube pour le maintenir en position.

13 03 21 SV400885

 

Le débouché du tube … près de la bobine. Pas idéal, mais je pourrai toujours ajouter une petite durit si ça pose un problème.

13 03 21 SV400887

 

Et du côté gauche, dans le passage de roue.

13 03 21 SV400897

 

Après un petit peu de mastic + peinture + vernis, voilà ce que ça donne.

Le trou de passage ne fait qu’environ Ø 2.5 mm au lieu des 8 mm préconisés sur la note. Ça devrait être suffisant pour le peu d’eau que l’on devra évacuer.

13 03 21 SV400898

 

13 03 21 SV400900

 

Commenter cet article