Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Le réservoir ; sa jauge

Publié le 20 Novembre 2010 par claude in Réservoir

Pour réaliser une jauge sur le nouveau réservoir, j’avais imaginé de me servir d’une ancienne jauge classique, à flotteur.

En image, voilà ce que ça aurait pu donner :

SV4035052

 

Seulement voilà, les formes complexes du réservoir ne permettent pas d’avoir un déplacement linéaire du flotteur en fonction de la consommation en essence. Il aurait été quasiment impossible d’adapter le bobinage de la résistance variable au changement de forme des différents volumes.

C’est pourquoi, après réflexion et quelques réticences, j’ai finalement adopté l’idée d’utiliser une jauge « électronique », qui m’a été proposée par un Excellent FARnaute de très bonne réputation (au moins en ce qui concerne son aide précieuse pour tous les possesseurs d’Alpine …. ) j’ai nommé Maître Phl !!.

En quelques mots, la jauge est composée d’une sonde, formée de deux tubes concentriques en laiton isolés l’un de l’autre et qui constituent un condensateur de valeur variable en fonction du niveau du carburant. La capacité variable du condensateur ainsi formée, est mesurée par un boîtier électronique qui adapte, en sortie, un courant de la valeur nécessaire à la bonne déviation de l’aiguille du cadran de jauge.

 

Pour plus de détails je vous propose de vous rapporter à ce lien : http://a110a.free.fr/SPIP172/plan.php3 au chapitre de la jauge capacitive (JCAP)

 

Cette jauge a pour avantage d’être entièrement statique (donc pas besoin de puit de jauge) et de permettre l’utilisation du cadran de jauge d’origine logé dans le compteur de vitesse avec une relative précision puisque son fonctionnement est lié à un étalonnage préalable directement dans le réservoir et prenant donc en compte les variations de forme de celui-ci.

 

Pour la fixation des tubes de la sonde, j’utilise le boîtier de l’ancienne jauge, vidé de son contenu et monté à son emplacement d’origine.

 

Voilà la jauge capacitive, simulée par une tige de bois le temps que je réalise la sonde définitive.

Sa fabrication fera l’objet d’un autre article, le moment venu. 

 

  SV403506

 

 

 

Commenter cet article