Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Le train AVG fait de la résistance:

Publié le 7 Juillet 2010 par claude in Démontage

Premières difficultés au cours de ce démontage pour la dépose du train avant gauche.

D’abord, contrairement au train arrière, il est recommandé d’utiliser un compresseur de ressort pour les déposer.

Si vous n’en avez pas, vous ferez comme moi, vous vous en passerez. En plus, vu la place disponible entre le ressort et la traverse, ce ne doit pas être simple de l’utiliser.

J’ai essayé avec mes crochets et tiges filetées que je m’étais bricolé il y a fort longtemps, mais j’ai vite abandonné.

J’ai donc repris ma bonne vieille méthode des crics en les plaçant sous le bras inférieur. Un sous la rotule, un au centre sous le ressort avec une traverse en bois et un troisième sous l’axe du bras.

Il faut, auparavant, déposer le porte fusée, l’amortisseur et la barre stabilisatrice.

 

 

SV403503

 

 

 

Il ne reste plus qu’à desserrer les quatre écrous des paliers du bras inférieur et … rien ne se passe.

Une des vis est grippée dans son logement et ne permet pas au bras de descendre.

Après avoir copieusement arrosé de WD40, de nombreux coups de marteau et quelques jurons (je pratique le hurlement primaire d’après J.M.Bigard, ça ne coûte rien et ça fait un bien terrible), la vis à compris que c’était moi le chef …

A ce stade, il ne vous reste plus qu’à descendre lentement les crics, après une prière au dieu des mécano-bricolos pour que tout se passe bien …

 

Et voilà ce qui reste :

SV403505

 

Il suffit de retirer l’axe du bras supérieur pour terminer l’opération.

Oui, mais c’était sans compter que l’axe a eu une trentaine d’années pour prendre racine dans les paliers bronze que j’avais monté en remplacement des « fluidblocs».

Re-hurlement primaire, re-WD40, et re-marteau pour repousser l’axe avec un jet au travers du plancher.

 

SV403527

 

Et voilà, c’est simple comme une Berlinette !

 

Il n’y a plus qu’à renouveler l’opération du côté droit.    

 

 

Commenter cet article

bruno 07/07/2010 12:38


Salut Claude,
l'axe aussi a compris que c'était toi le chef !
Vendredi je vais au Mans Classic, des Berlinettes il y en aura des dizaines


claude 07/07/2010 13:54



Salut Bruno,


Je ne vais tout de même pas me laisser impressionner par un axe rouillé !!!


Fais la bise de ma part à toutes les Dieppoises que tu rencontreras vendredi .


A+