Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 2 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre ....................................................................................................................................................................................... Pour les nouveaux venus sur le blog : visitez d'abord les "Pages" à l'aide de l'onglet ci dessous.

Restauration de la chape

Publié le 4 Mai 2011 par claude dans Pédalier

Voilà la méthode que j’ai employée pour remettre en état la chape commandant le palonnier d’embrayage.

 

Le but était de refaire le trou de l’axe qui était ovalisé par usure et en profiter pour augmenter la surface de portée de l’axe.

 

Chape à modifier 

11 04 24 Chape SV400012

J’ai repercé à Ø 8, ce qui m’a permis au passage de remettre les deux trous face à face.

Il y avait auparavant un décalage de l’ordre de 1 mm.

 

Passage d’un tourillon Ø 8 et longueur 15 mm.

Ebauche de perçage du tourillon, au tour, pour être concentrique au Ø extérieur. 

11 05 03 SV400012

 

Brasage à l’argent du tourillon sur les deux ailes de la chape et finition du perçage à Ø 6.

11 05 03 SV400013

 

Dégagement de la partie centrale du tourillon pour ne laisser que les deux petits paliers extérieurs dépassant de 3 mm environ. 

Passage de l’axe auquel il reste à percer les trous de goupilles fendues à chaque bout.

11 05 03 SV400014

commentaires

Expertise du pédalier

Publié le 3 Mai 2011 par claude dans Pédalier

Pas fait grand-chose ces derniers temps sur la restauration de l’auto.

Quelques travaux ont été prioritaires dans l’aménagement de la maison.

Peut-être aussi un petit ‘coup de mou’ dû je pense à l’attente du retour de la caisse qui se prolonge … !

Je me suis mis, tout de même, à la recherche d’éléments me permettant de réaliser au plus proche de l’origine la planche du tableau de bord du côté passager. Bois ou pas bois ?

De la même façon, j’ai recherché la meilleure façon de recouvrir l’intérieur du coffre en se rapprochant le plus possible de l’origine. L’opération est nécessaire avant le remontage des éléments présents dans le coffre : faisceau électrique et relais, gaine de ventilation, bocaux de liquide de frein etc. …

Je remercie ici les réels passionnés qui m’ont aidé à y voir un peu plus clair parmi les solutions envisageables.

Beaucoup d’avis et de constats différents sur les autos existantes.

Je comprends pourquoi l’on dit souvent qu’il n’existe pas deux Berlinettes identiques … !

 

En dehors de ces recherches, j’ai également effectué l’expertise du pédalier.

A part le classique nettoyage nécessaire et la remise en peinture à effectuer, j’ai retrouvé la maladie classique que l’on a sur la plupart de nos autos, je crois, qui est la déformation, par usure, des axes et chapes du palonnier d’embrayage.

 

11 04 16 SV400014a

 

La réparation simple et classique consiste à recharger les trous ovalisés à la soudure et à repercer, ce qui permet d’être reparti pour de nombreuses années.

Pour ma part, fidèle au fameux principe « pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué», je vais tenter d’améliorer ce système en dimensionnant un peu plus généreusement les épaisseurs de tôle en cause et en permettant un défaut d’alignement  des éléments. Les résultats dans un prochain article …

 

En regardant d’un peu plus près le palonnier, tel que je pense qu’il a été fait à l’origine, on a une idée de l’esprit d’artisanat et de débrouillardise dans lequel étaient réalisées nos chères autos.

Travail à l’étau, pas d’outil de découpe sophistiqué pour fabriquer les pièces spécifiques Alpine. 

Bravo à ces pionniers et maintenant à nous « d’améliorer » pour supprimer, tant que faire ce peut, les défauts découverts.

 

 Déformation de la chape …

11 04 24 Chape SV400012

 

…et du palonnier

11 04 24 SV400013

Le palonnier est constitué d’un tube, bagué en plastique tout de même, et de deux bras en tôle de 2 mm d’épaisseur. Une tentative de renfort a été effectuée en brasant de chaque côté une rondelle de 1 mm d’épaisseur. On s’aperçoit maintenant que ce n’était pas suffisant. Pourquoi ne pas avoir pris de la tôle de 5 ou 6 mm du premier coup comme c’est fait de nos jours pour les nouvelles fabrications ? Une question de poids sûrement, ou tout simplement utilisation de la matière disponible.

 

11 04 24 SV400012 

Un autre problème a été découvert : l’assemblage de la tige de poussée du maître cylindre de frein avec sa chape. A peine 2 filets en prise.

11 04 24 SV400027

 

Là, je crois qu’il ne s’agit pas d’un montage artisanal d’origine, mais plutôt d’une modification assez hasardeuse.

La solution a fonctionnée pendant une dizaine d'années, quand même. Heureusement que les efforts étaient dans le bon sens !

En effet, si je compare le numéro de châssis au catalogue pièces de rechange, l’auto devrait posséder un maître cylindre simple circuit, alors qu’elle est équipée d’un tandem.

Je pense que le passage de l’un à l’autre a nécessité la réduction de la longueur de la tige, que l’on voit nettement coupée, mais un peu court, avec une « tentative » de refaçonnage du rayon sphérique d’appui.

11 04 24 SV400028

 

A noter que le montage d’un MC double circuit était une option proposée au catalogue.

Je ne veux pas croire que cette modification ait été faite par les monteurs de Dieppe …

 

Toujours est-il que je suis bien ennuyé pour rallonger cette tige, coupée trop courte.

La seule solution étant de la remplacer par une nouvelle de la bonne longueur.

A moins que j’ai la chance que le nouveau MC nécessite une tige plus courte …. A voir au remontage ….

 

commentaires

Recette de raclette

Publié le 14 Avril 2011 par claude dans Essuie-glaces

Après avoir retrouvé les bras des essuie-glaces d’origine, j’avais bien l’intention de les remonter.

Par contre, je n’avais plus les balais d’origine. Alors comment faire ?

 

Plusieurs solutions étaient envisageables:

 

1- Les balais modernes en plastique noir : sûrement les plus efficaces, mais pas ‘top’ du côté esthétique, montés sur le bras d’origine en inox.

2- Les balais « Caravelle » (longueur 330 mm) d’origine et d’occasion : très difficile à trouver et très chers.

3- Les balais « refabrication Caravelle » de chez MP (longueur ??) : encore très chers et également avec un grand risque de vol à la première sortie.

mp4355

  

4- Les adaptables de chez MP (Longueur 280 mm): prix abordable, mais pas très beaux selon moi.  MP4345

5- Les modèles Azur d’époque et d’occasion (longueur 300 mm) :

C’est cette dernière solution que j’ai choisie.

Je les ai trouvés à la bourse d’échange de Pont L’Evêque, pour 10 Euros la paire.

Je ne connais pas sur quelle auto ils étaient montés à l’origine.  

balai E G

 

Remise en état à effectuer : polissage de l’inox, léger redressage, vérification des axes, changement des raclettes.

J’ai confié le travail à un expert que j’ai connu quand j’étais « tout petit » …, il y a déjà plus de six décennies ... Appelons le par son pseudo du jour : Georges le polisseur …

 

Il a accepté de me décrire ses méthodes de travail :

 

Bleu 331 : Qu’utilises-tu comme matériel pour faire le polissage de l’inox ?

Georges : J’utilise un touret équipé d’un disque de feutre enduit de pâte à polir. Vitesse réduite pour le touret, environ 1500 t/mn.

Essuie-glace en cours de restauration (9)

  

Bleu 331 : C’est tout ?

Georges : Non, j’ai aussi quelques petits produits de finition et un peu d’huile … de coude.

Essuie-glace en cours de restauration (15) 

Bleu 331 : Et pour le changement des raclettes caoutchouc ?

Georges : J’ai utilisé les raclettes de rechange vendues « au camion »

Bleu 331 : D’accord, mais les raclettes modernes ne sont pas équipés des petits tenons d’accrochage ?

Georges : Bien sûr, et il faut donc les tailler dans le profil caoutchouc.

Bleu 331 : Avec quoi ?

Georges : D’abord, il faut avoir l’outil de base, bien affûté   

Essuie-glace en cours de restauration 01

 

Bleu 331 : Ensuite ?

Georges : J’utilise un petit disque monté sur un mandrin à flexible …  

Essuie-glace en cours de restauration (20)

  

… ce qui me permet de tailler les encoches …

Essuie-glace en cours de restauration (2)

 

… suivant les emplacement prévus sur la lame de fixation.   Essuie-glace en cours de restauration (3)  

Les raclettes caoutchouc font 300 mm de long, j’ai gagné 7 mm par rapport à l’origine.

 

Bleu 331 : Ça parait super facile ?

Georges : Oui, mais il faut en plus quelques tours de main et combines de métier …

Bleu 331 : Je me doute qu’il t’a fallu en plus trouver un moyen de tenir le profilé caoutchouc pour effectuer le tronçonnage.

Et après ?

Georges : Il ne reste plus qu’à effectuer le montage …     

 

 

Essuie-glace en cours de restauration (23)

 

… vérification et sertissage des axes, là où il y avait besoin.

Essuie-glace en cours de restauration (13)

 

Et voilà le résultat … comme neufs ! 

 

Essuie-glaces restaurés (2)

 

essuie-glaces restaurés (4)

Bleu 331 : Montage d’époque, sinon d’origine, avec raclette au profil moderne.

Parfait !!!

 

Merci « frérot » !

 

commentaires

Premier anniversaire

Publié le 8 Avril 2011 par claude dans Divers

8 avril 2010 – 8 avril 2011

 

Voilà déjà un an que j’ai commencé la restauration de 10984 !!

 

Cela fait un an également que j’ai débuté la rédaction de ce blog qui, je l’espère, vous a intéressé.

 

Quelques statistiques pour répondre aux coutumes d’aujourd’hui :

102 articles sur 21 pages et dans 12 catégories

Plus de 5000 visiteurs uniques

Près de 15 500 pages lues (compteur d’Over-blog, le mien étant un peu optimiste)

114 commentaires

16 fidèles lecteurs abonnés à la Newsletter

 

Le premier semestre m’a été nécessaire pour déposer l’ensemble de la mécanique et des équipements.

Le deuxième semestre m’a permis de commencer la restauration de quelques organes : direction, train avant, essuie-glaces, chauffage, maquette de réservoir, plan du faisceau électrique … que vous avez pu suivre en images.

 

Il y a eu également les recherches, actuellement encore infructueuses, pour retrouver l’historique de l’auto.

 

J’attends maintenant avec impatience le retour de la caisse de carrosserie !

Mise en peinture prévue pour le 12 avril ! Voilà un très beau cadeau d’anniversaire …. !!!!

 

 

A bientôt donc, encore quelques temps, pour la suite de l’aventure de « Bleu 331 ».

 

Merci aux lecteurs fidèles, aux lecteurs anonymes et surtout à ceux qui par leurs commentaires montrent leur intérêt et encourage la poursuite de ce modeste récit.

 

 

A tout de suite !

 

 

commentaires

Plaque moteur

Publié le 7 Avril 2011 par claude dans Moteur

J’ai réalisé cette photo avec les cotes de la plaque d’identification de mon moteur (1300 VB) pour un fidèle lecteur de mon blog.

 

Je la joins ici, peut-être que cela pourra servir également à quelqu’un autre.

 

11 03 18 Plaque moteur cotée

 

commentaires

Publicité gratuite

Publié le 7 Avril 2011 par claude dans Equipement électrique

Pour 35.17 Euros HT pièce, on trouve des clignotants AV pour Dyane, d’origine, neufs, de marque AXO,  Made in France, au Méhari – 2cv club de Cassis.

 

Encore moins cher si vous êtes membre du club …

 

http://www.mehariclub.com

 

11 04 07 SV400012

commentaires

Bagues de colonne de direction

Publié le 5 Avril 2011 par claude dans Direction

A la remise en état de la colonne de direction, qui a eu lieu il y a déjà quelques temps, j’avais remarqué qu’il manquait les demi bagues qui auraient dû être montées entre la colonne et son joint de plancher.

Bagues de colonne

  

Grâce à un sympathique Farnaute, j’ai pu remédier à ce manque puisqu’il m’a gentiment envoyé deux demi bagues de R8 normale.

Merci Lucien 

 

 Les colonnes de direction ont un Ø différent entre ceux d’Alpine et R8G et ceux de R8 classique.

 

 

Les bagues sont donc différentes également. Diamètre intérieur 24 mm pour celle de R8G et Alpine. Diamètre 20 mm pour celle de R8 normale. Toutes les autres cotes sont identiques.



10 12 08 SV400012

 

Après usinage (merci Michel), les demi bagues vont reprendre leur activité et finir leur vie au service de 10984.

 

 11 04 05 SV400012ERRATUM : ( ... à vos souhaits !) 

Les bagues sont à usiner au Ø 22.7 mm et non pas à 24 mm. C'est adapté au Ø de ma colonne de direction.

A vérifier sur celle de votre auto ...



commentaires

Pour ne pas coincer la bulle

Publié le 31 Mars 2011 par claude dans Freinage

A tous ceux qui, comme moi, n’ont pas renoncé à remonter le système de rattrapage d’usure automatique logé dans le piston des étriers de freins, je rappelle, si toutefois c’était nécessaire, qu’il faut prendre soin d’orienter la coupe du jonc vers le haut.

Il me semble qu’il est également important de placer les deux plats, de la tige du système, en position horizontale, pour de raison de coinçage possible de la bulle.

En tout cas, si ce n’est pas nécessaire, ça ne peut pas nuire !

Et malgré que le système est invisible après montage du piston dans l’étrier, il existe un façon simple de vérifier : j’ai remarqué que la fente de la vis est parallèle aux deux plats.

Il suffit d’immobiliser la tige avec la fente en position horizontale pendant le blocage de l’écrou. 

 

11 03 24 SV400012

commentaires

Raccord « Système D »

Publié le 31 Mars 2011 par claude dans Equipement intérieur

 

Voir la nouvelle du 29/11/2011 en fin d’article

 

Que faire d’une vieille tête de robinet de jardin ?

SV400012

 

Coupez la partie malade en ne conservant que la poignée de manœuvre …

SV400013

 

Retirez en encore la moitié …

Percez les deux bouts au Ø 2.5 mm, puis après brasage, filetage, tournage, polissage, vous obtenez … 

SV400014 

… ce mini raccord équerre en laiton, pour connecter le radiateur de chauffage et le purgeur par l’intermédiaire d’une durit de Ø8.

SV400020

 

Il existe certainement un moyen plus simple d’obtenir ce raccord …,

mais quel plaisir de réaliser quelque chose en partant de presque rien !

 

Recyclage ! Recyclage ! On vous le dit sans cesse à la télé ! C’est pour la planète !

 

Rien ne se perd, mais on retrouve le matériel quelque fois un peu tard !

Je viens de retrouver le raccord d’origine :

11 11 28 SV400138

 

A garder précieusement pour le cas où j’en aurai besoin. Dommage que je ne l’ai pas retrouvé plus tôt, mais toutefois, je me suis fais plaisir en réalisant le mien…

 

 

 

commentaires

Le rattrapage d’usure automatique

Publié le 25 Mars 2011 par claude dans Freinage

Remise en état des deux pistons des étriers AV.

Celui de droite est un nouveau, mais pas un neuf, en remplacement de celui que j’ai démonté qui avait quelques traces d’oxydation sur de diamètre extérieur.

On aperçoit sur la face avant, le repère qui servira à mettre la fente de l’anneau du système de rattrapage automatique vers le haut, pour ne pas coincer la bulle pendant la purge.

Celui de gauche est oxydé seulement sur la face avant. On voit le chrome écaillé.

Je vais garnir le soufflet de graisse à frein et ça devrait faire l’affaire.

 

Alors, système de rattrapage d’usure automatique ? Oui ou non ?

 

Moi, j’ai pris l’option de le remonter, car je ne voit pas en quoi il peut-être la cause d’un quelconque grippage du piston, si tout est propre et bien graissé.

 

Quatre dixièmes de jeu latéral dans sa gorge, et environ cinq millimètres de jeu radial. Le jonc a de quoi se déplacer librement et faire son travail en serrant simplement dans l’alésage du piston.

 

Toutefois, on aperçoit que le jonc est meulé sur une partie de son diamètre extérieur pour ne laisser frotter que les extrémités du jonc (sur environ 15 mm), vers la coupe où se trouve son expansion maximum.

Prévu également, un large chanfrein sur les extrémités, à la coupe, du jonc.

 

Il me semble avoir été à l’origine de cette modification il y a déjà … quelques années !

Les souvenirs sont assez vagues !

Je n’en garanti pas l’efficacité, mais toujours est-il que je n’ai jamais eu aucun ennui de grippage !

 

11 03 24 SV400012

 

11 03 24 SV400014

 

Il n’y a plus qu’à attendre les pochettes de joints commandées mercredi cher nos revendeurs préférés. Le remontage pourra alors commencer.

 

En commande également le maître cylindre ! Cher maître cylindre !

commentaires
<< < 10 20 30 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 > >>