Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Articles avec #freinage catégorie

Ressort de rappel du frein à main

Publié le 20 Juin 2014 par Claude dans Freinage

10984 est repartie sur les routes, mais voici venu le temps de terminer certains détails.

C’est le cas aujourd’hui du montage du ressort de rappel du levier de frein à main qui se situe au dessus de la boîte de vitesse.

Ce ressort avait bien sûr disparu depuis longtemps sur l’auto.

Selon l’ami « 1600s70 » les dimensions d’origine de ce ressort seraient : Longueur : 105 mm + 2 boucles de 10 mm chacune, Ø extérieur : 12 mm, Ø du fil : 1,2 mm, Nombre de spires : 77

Je viens de retrouver dans mes stocks un ressort qui semble faire l’affaire même si ses caractéristiques sont sensiblement différentes : Longueur : 75 mm, Ø extérieur : 12,5 mm, Ø du fil : 1,5 mm, Nombre de spires : 47

Je n’ai aucune idée s’il s’agit du ressort qui remplissait cette fonction jadis.

En place entre l’axe du levier et une des fixations du tampon latéral droit de boîte. Position frein desserré.

En place entre l’axe du levier et une des fixations du tampon latéral droit de boîte. Position frein desserré.

Position frein serré.

Position frein serré.

Et pour finir, le ressort graissé et protégé à l’intérieur d’un morceau de durit pour qu’il n’ait pas tendance à frotter sur l’équerre du tampon latéral.

Et pour finir, le ressort graissé et protégé à l’intérieur d’un morceau de durit pour qu’il n’ait pas tendance à frotter sur l’équerre du tampon latéral.

commentaires

Purge des freins

Publié le 5 Avril 2014 par Claude dans Freinage

Beaucoup d’entre vous connaissent déjà le système de purge sous pression commercialisé par Gunson : l’Eezibleed. Il permet de purger un circuit de freinage à une seule personne en remplaçant le liquide usagé.

Mis sous pression à partir de la roue de secours gonflée à 1,4 bar maxi, le système envoie le nouveau liquide de frein, contenu dans le flacon additionnel, vers le réservoir du maître cylindre lorsque la vis de purge est ouverte.

Purge des freins

M’inspirant de cet outil, j’ai réalisé mon propre appareillage.

Néanmoins, mon besoin n’étant pas de remplacer totalement le liquide usagé, j’ai pu simplifier le montage en n’utilisant pas de flacon additionnel.

Le contenu du réservoir du maître cylindre sera suffisant pour faire une simple purge.

Cette méthode à également pour avantage de ne pas transférer de liquide de frein, donc de ne pas présenter de risque d’en mettre sur les peintures de la caisse.

Voici le montage « à la Dubout », utilisant ce que j’avais de disponible dans mes trésors.

Il se compose d’un morceau de tuyau caoutchouc avec, à une extrémité, un bouchon équipé d’un raccord. Merci à Jean Paul pour le prêt de ce bouchon qui équipe un « vrai » système de purge sous pression.

Purge des freins

A l’autre extrémité, on trouve l’ensemble de deux raccords flexibles de pompe à vélo pour VTT. Montés « tête_bêche », ils sont liés au centre par un raccord d’adaptation permettant, à l’origine, d’utiliser une pompe pour automobile à la place d’une pompe à vélo. Les deux extrémités vont me permettre de faire, d’un côté, le raccordement sur la valve du pneu de la roue de secours et de l’autre sur le tuyau.

Au centre, un petit robinet. Il n’est pas vraiment nécessaire, mais il m’a permit de trouver les raccords nécessaires.

Purge des freins

Ne pas oublier de supprimer le petit clapet en caoutchouc que l’on trouve sous le poussoir central dans le raccord de pompe à vélo. Remettre le poussoir qui permet d’ouvrir la valve de la roue de secours.

Purge des freins

Voilà le montage prêt à fonctionner. La roue de secours est gonflée à 1 bar. La contenance du réservoir de maître cylindre permet d’effectuer la purge sur les deux étriers. Changement de bocal et regonflage de la roue de secours pour effectuer la purge sur les deux autres.

La purge s’effectue sans problème et le résultat à la pédale semble satisfaisant. On vérifiera l’efficacité sur la route ….. prochainement ….. !

Purge des freins
commentaires

Finalisation du montage des freins et réglages

Publié le 1 Avril 2013 par claude dans Freinage

Pour terminer la mise en place du système de freinage au complet, il restait à poser le tube de liaison servant à alimenter le circuit arrière.

Départ du maître cylindre à double circuit, neuf, provenance Mécaparts.

13 03 28 SV400915

 

Arrivée sur le té de répartition alimentant les deux étriers de freins arrière.

Pour les protéger les tubes, qui ont été approvisionnés déjà équipés de leurs raccords, je n’ai pas pu simplement les enfiler dans des gaines caoutchouc. J’ai donc dû les fendre sur leur longueur, puis les entourer de spiralé pour les maintenir.

Pose de spiralé, seul, aux endroits où aucun frottement n’était à craindre.

13 03 28 SV400914

 

La suite n’a été que de la routine …, avec son lot de petits ennuis :

 

Remplissage des bocaux et du circuit par gravité avec le liquide de frein Motul RBF 600.

DOT 4 – 100% synthétique – Sans silicone.

 

Epongeage au sol car j’avais oublié de serrer un raccord !!

 

Réglage de la longueur de la tige de poussée au maître cylindre pour réduire au maximum la course morte. Comme il a été impossible de passer outils, clés, ou doigts, j’ai redéposé entièrement le pédalier. Cette opération supplémentaire n’a pas été inutile, car j’en ai profité pour améliorer le retour pédale d’embrayage, trop serrée longitudinalement sur son axe. La butée graphite ne risquera pas, ainsi, de rester en contact avec le mécanisme d’embrayage.

 

Purge à la pédale. On verra à faire une purge plus poussée quand l’auto aura roulé un peu.

 

Montage des stabilisateurs caoutchouc, que j’avais également oublié de remonter sur les étriers avant.

 

Réglage du frein à main aux étriers arrière.

 

La poignée de manœuvre du frein à main est très dure à tirer et fait un bruit qui ne laisse aucun doute sur un problème de montage. Effectivement, le câble a sauté de sa poulie de renvoi. Pas de possibilité de le remettre en place sans redémonter tout le mécanisme de manœuvre. En avant !

 

Tout est en place maintenant et fonctionne au mieux.

 

Vérification de l’allumage des feux stop : OK

 

Vérification de l’allumage du témoin de frein à main : OK

 

Vérification de l’efficacité du freinage : Un peu plus tard … !!!

 

Que de la routine ! Je vous dis !!

 

commentaires

Cure de jeunesse pour les freins arrières

Publié le 15 Mai 2012 par claude dans Freinage

 

Voici les étriers de « petits » freins arrières dans leur jus, avec leur système de frein à main à levier, leur rattrapage d’usure de plaquette, leur flexible standard.

Le but est de remettre tout ça en état sans en changer les principes de base.

Seuls, les flexibles seront remplacé par des types « aviation ». Pour les plaquettes, le choix se fera dans un deuxième temps après le rodage des disques et appréciation de l’efficacité du freinage obtenu.

12 05 15 SV400402

 

Démontage des composants pour le passage à la "lessiveuse".

12 05 15 SV400410

 

Comme pour les freins AV, les étriers sont nettoyés à la lessive de soude, puis brossés (Voir les détails de la méthode dans l’article traitant de la remise en état des freins AV).

En protection, une couche de vernis VCA 4040 de chez Restom et cuisson 5 mn à 180°C après séchage pendant trois jours.

Les étriers sont prêts à être rééquipés.Un seul petit défaut : quelques piqûres d’oxydation dans la gorge du joint, qui j’espère ne nuiront pas à l’étanchéité !!

12 05 15 SV400413

 

Remontage du piston et de son système de rattrapage d’usure de plaquette avec un joint et un soufflet neufs.

Peinture au zinc pour le levier de frein à main et pour la plaquette de guidage.

Graissage des joints et des composants avec la graisse à frein (Ate) de chez Restom.

12 05 15 SV400414

 

Pour le liquide de frein, mon choix s’est porté sur le Motul RBF 600 Factory Line (DOT4 . Sans silicone).

commentaires

L’alimentation du maître cylindre

Publié le 23 Avril 2012 par claude dans Freinage

Raccordement des réservoirs de liquide de frein vers le maître cylindre.

Deux bocaux pour le double circuit de freinage : un pour l’avant, l’autre pour l’arrière.

J’ai utilisé du tube caoutchouc, protégé par une tresse métallique, prévu pour la fonction chez Mécaparts.

Deux morceaux de 40 cm de longueur suffisent.

12 04 23 SV400371

 

Comme à l’origine, un petit tube de cuivre assure l’interface. (Merci à Lolo44 pour le tube et ses soudures …!)

Maintien de la tresse métallique, à chaque bout du tuyau, avec un morceau de gaine thermo-rétractable. Indispensable.

12 04 23 SV400373

 

Le tout en place, vu du coffre ...

12 04 23 SV400374

 

... et la sortie, au dessus de la traverse avant, dans une zone qui commence à être bien surpeuplée.

12 04 23 SV400376

 

La liaison sur le maître cylindre.

Il manque encore le tube cuivre qui va vers l’arrière.

Mais il faut auparavant que je retrouve par où il passe vers le pédalier?

12 04 23 SV400377

 

commentaires

Tubes et flexibles de frein à l’AV

Publié le 13 Avril 2012 par claude dans Freinage

Montage d’une partie de ce qui manquait encore à l’avant : les flexibles et les tubes rigides de frein.

Flexibles Goodridge du type ‘aviation’, avec tresse métallique, achetés chez Mécaparts.

Tubes rigides en cuivre. Kit complet avec raccords sertis acheté également chez Mécaparts.

12 04 13 SV400364

 

 

Le tube prévu à droite est un peu long. Il m’a fallu utiliser quelques artifices pour le mettre à la bonne longueur sans le couper. Une boucle et quelques déviations permettent à la fois d’obtenir la longueur voulue et une certaine souplesse du tube.

Fixation au plancher par deux petits clips. (En plastique, ce qui permet de réduire leur dépassement, à l’intérieur, avec un petit coup de fer à souder).

12 04 13 SV400365

 

Protection du tube avec de la spirale plastique, car je n’ai pas pu le mettre sous gaine, comme à l’origine, à cause des raccords déjà sertis.

12 04 13 SV400366

 

Le tube de gauche, passant derrière les pédales. J’ai eu du mal à retrouver son emplacement initial. On ne prend jamais assez de photos au cours du démontage !!!

12 04 13 SV400370

 

Il me reste à passer les deux tubes reliant le maître cylindre aux bocaux en verre pour l’alimentation en liquide de frein.

Ce sera pour dans quelques jours, après une pause dans la restauration de 10984.

 

Ne quittez pas ! Je reviens !

 

commentaires

Repose du frein à main

Publié le 20 Décembre 2011 par claude dans Freinage

Une photo du mécanisme de manœuvre du frein à main reposé après un petit coup de peinture.

Branchement du contacteur vers le témoin situé au centre des trois petits cadrans du tableau de bord.

Passage du câble.

J’espère que le fonctionnement du système complet sera efficace, contrairement à ce que beaucoup de Berlinettistes ressentent.

Pour ma part, je n’ai aucun souvenir d’un problème de frein à main.

 

Vue également sur le robinet de chauffage.

 

11 12 19 SV400207

commentaires

Pour ne pas coincer la bulle

Publié le 31 Mars 2011 par claude dans Freinage

A tous ceux qui, comme moi, n’ont pas renoncé à remonter le système de rattrapage d’usure automatique logé dans le piston des étriers de freins, je rappelle, si toutefois c’était nécessaire, qu’il faut prendre soin d’orienter la coupe du jonc vers le haut.

Il me semble qu’il est également important de placer les deux plats, de la tige du système, en position horizontale, pour de raison de coinçage possible de la bulle.

En tout cas, si ce n’est pas nécessaire, ça ne peut pas nuire !

Et malgré que le système est invisible après montage du piston dans l’étrier, il existe un façon simple de vérifier : j’ai remarqué que la fente de la vis est parallèle aux deux plats.

Il suffit d’immobiliser la tige avec la fente en position horizontale pendant le blocage de l’écrou. 

 

11 03 24 SV400012

commentaires

Le rattrapage d’usure automatique

Publié le 25 Mars 2011 par claude dans Freinage

Remise en état des deux pistons des étriers AV.

Celui de droite est un nouveau, mais pas un neuf, en remplacement de celui que j’ai démonté qui avait quelques traces d’oxydation sur de diamètre extérieur.

On aperçoit sur la face avant, le repère qui servira à mettre la fente de l’anneau du système de rattrapage automatique vers le haut, pour ne pas coincer la bulle pendant la purge.

Celui de gauche est oxydé seulement sur la face avant. On voit le chrome écaillé.

Je vais garnir le soufflet de graisse à frein et ça devrait faire l’affaire.

 

Alors, système de rattrapage d’usure automatique ? Oui ou non ?

 

Moi, j’ai pris l’option de le remonter, car je ne voit pas en quoi il peut-être la cause d’un quelconque grippage du piston, si tout est propre et bien graissé.

 

Quatre dixièmes de jeu latéral dans sa gorge, et environ cinq millimètres de jeu radial. Le jonc a de quoi se déplacer librement et faire son travail en serrant simplement dans l’alésage du piston.

 

Toutefois, on aperçoit que le jonc est meulé sur une partie de son diamètre extérieur pour ne laisser frotter que les extrémités du jonc (sur environ 15 mm), vers la coupe où se trouve son expansion maximum.

Prévu également, un large chanfrein sur les extrémités, à la coupe, du jonc.

 

Il me semble avoir été à l’origine de cette modification il y a déjà … quelques années !

Les souvenirs sont assez vagues !

Je n’en garanti pas l’efficacité, mais toujours est-il que je n’ai jamais eu aucun ennui de grippage !

 

11 03 24 SV400012

 

11 03 24 SV400014

 

Il n’y a plus qu’à attendre les pochettes de joints commandées mercredi cher nos revendeurs préférés. Le remontage pourra alors commencer.

 

En commande également le maître cylindre ! Cher maître cylindre !

commentaires

Remise en état des étriers de frein AV

Publié le 23 Mars 2011 par claude dans Freinage

Après un premier lavage dans l’essence pour dégraisser au maximum, j’ai testé une méthode pour décaper les pièces en aluminium oxydées.

Il suffit de tremper la pièce dans de la lessive de soude et de frotter énergiquement avec un pinceau.

Au bout de quelques minutes, le liquide ‘bouillonne’ à la surface de la pièce qui se noircie assez vite.

Lorsque le résultat obtenu est satisfaisant, il faut faire un rinçage soigné à l’eau courante. 

11 03 22 SV400012

 

Après séchage, la couche noirâtre s’élimine très facilement par brossage.

J’ai utilisé une brosse métallique manuelle à fils de Ø 0.15 mm en laiton.

Assez douce, mais pourtant très efficace. 

11 03 22 SV400013

 

Nettoyage et polissage de l’alésage intérieur et particulièrement dans la gorge du joint.

J’espère que l’étanchéité sera assurée malgré les traces d’oxydation en fond de gorge.

 

Retouche pour améliorer la modification des nervures, nécessaire pour assurer le passage de la jante.

 

Ensuite, j’ai testé pour la première fois également le vernis pour alliages légers VCA 4040 de chez Restom.

Après un ultime nettoyage à l’acétone, comme préconisé, passage au pinceau d’une couche de vernis pour obtenir le résultat suivant : 

11 03 22 SV4000121

 

Pour obtenir une résistance accrue et une meilleure tenue en température, je vais tester la cuisson au four …. de la cuisine ! 180 °C pendant 5 mn après séchage de quelques jours.

 

 

Sur cette dernière photo, on aperçoit à droite, à la jonction des trois nervures centrales, le sigle ‘carré’ indiquant que le joint intérieur est de section carrée. Le sigle rond, indique l’utilisation d’un joint torique.

Commande des joints à faire et je pourrai remonter en utilisant la graisse à frein GAF 5040 de chez Restom.

commentaires
1 2 > >>