Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Protection thermique du démarreur

Publié le 25 Janvier 2013 par claude dans Echappement

Voici l’écran de protection situé entre le démarreur et le collecteur d’échappement.

Une couche d’amiante était rivetée d’origine sous cette plaque.

De la même manière que j’ai supprimé ce matériau sur le tube de retour vers la pompe à eau, j’ai supprimé cette couche pour la remplacer par un matériau présentant, à priori, moins de risque pour la santé.

13 01 07 SV400818

 

J’essaie la toile en fibres de céramique de chez Danielson (Ref D16)

Protection 600°C   Ep.6 mm

« Caleine » sur le FAR m’en a gentiment envoyé un morceau qu’il a lui-même testé.

Merci Christian !

 

La face alu

13 01 25 SV400820

 

 La face adhésive

13 01 25 SV400819

 

La plaque de protection équipée de son écran thermique et repeinte à la peinture haute température.

Les rivets sont devenus inutiles. On verra la tenue de l’adhésif dans le temps.

En écrivant ces lignes, je me demande si je n’aurais pas dû mettre cette protection au dessus de la plaque, face aluminium dirigée vers le collecteur ?

Moins esthétique, mais peut-être plus efficace.

13 01 25 SV400821

 

Vue de dessous 13 01 25 SV400822

 

Mise en situation avant la pose du collecteur d’échappement.

13 01 25 SV400823

commentaires

Une pensée

Publié le 25 Janvier 2013 par claude dans Divers

Début d’année difficile, d’où mon absence depuis un moment.

J’ai aujourd’hui ressenti le besoin de laisser cette trace sur mon blog en mémoire de celle qui m’a donné le jour et qui vient de nous quitter.

Que l’on me pardonne ce hors sujet, mais de nombreux souvenirs reviennent à l’esprit dans ces moments.

Pendant mes jeunes années, je lui ai sûrement offert des heures d’angoisse quand je partais avec 10984. Elle me servait comme un roi pendant mes séances de mécanique. J’ai embaumé sa maison d’odeurs d’huile, d’essence, de résine, de peinture …

Elle acceptait tout sans une remarque.

Tout évènement, fut-il particulièrement triste, ne peut arrêter le cours de la vie.

Gardons maintenant le silence, qui ne signifie aucunement l’oubli, et reprenons le chemin ...

commentaires

Montage du silencieux

Publié le 8 Janvier 2013 par claude dans Echappement

Je profite de cet article pour souhaiter une bonne et heureuse année à tous mes fidèles lecteurs !!

 

Reprise des activités sur l’auto après la trêve de Noël et du jour de l’an

Il s’agit aujourd’hui de calmer un peu la musique du 1296 pour entrer dans la légalité (à vérifier …) avant de nouvelles remises en marche.

 

La situation de départ vue de dessous.

L’échappement 4/1 que je désire conserver moyennant la greffe d’un silencieux transversal.

13 01 06 SV400717

 

Après hésitation, mon choix s’est porté sur le silencieux de chez Autobleu (Mécaparts).

Ref : MP1416D50 modèle spécifique avec le diamètre d’entrée de 50 mm.

13 01 06 SV400799

 

Vue dessous avec la patte en bout côté entrée et la patte centrale, toutes deux inutiles dans mon cas.

13 01 06 SV400802

 

Dès le premier essai de montage, je m’aperçois vite que, comme d’habitude, tout ne va pas se passer facilement : le corps du silencieux touche sous la jupe arrière.

13 01 06 SV400808

 

Il faudrait que je lui laisse un petit espace de liberté en le faisant pivoter pour le redescendre un peu.

13 01 06 SV400811

 

Le seul moyen a été de couper le coude du collecteur pour le rendre orientable, puis de le  fixer à nouveau à l’aide d’un manchon à double collier à vis.

Ce collier sert par ailleurs de fixation rigide au collecteur sur la traverse moteur par l’intermédiaire d’une patte spécialement réalisée pour le besoin.

13 01 06 SV400812

 

Vu par dessous

13 01 06 SV400813

 

Il ne me restait plus qu’à fixer l’autre extrémité du silencieux avec la petite patte qui y est soudée.

Cette patte se situe dans mon cas juste au dessous de la tôle triangulaire soudée sur le châssis. Par facilité, j’ai utilisé cette tôle faisant partie du châssis pour réaliser cette liaison semi rigide utilisant des silentblocs d’amortisseurs.

Plus difficilement, car plus éloigné, j’aurais pu choisir le point  d’accrochage sur l’ensemble moteur, sur le berceau par exemple, pour supprimer les mouvements relatifs des deux points de fixation, l’un sur le moteur, l’autre sur le châssis. Ces mouvements restent néanmoins très faibles et je compte sur le fait qu’ils soient absorbés par la souplesse des silentblocs.

13 01 07 SV400814

 

13 01 07 SV400815

Vu sous le capot moteur avec une tôle de renfort pour augmenter l’appui.

Un morceau de durit protège le tuyau  menant au radiateur d’huile situé dans la jupe arrière.

13 01 07 SV400817

 

Pour finir, il reste à ressouder les fissures du 4/1, supprimer la patte centrale inutile, mettre le tout en peinture.

commentaires