Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Accélérateur et cendrier

Publié le 30 Novembre 2011 par claude dans Equipement intérieur

Au menu d’hier :

Passage du câble d’accélérateur dans le tunnel, le long de la poutre et remontage de la pédale et du graisseur.

Réhabilitation du cendrier et passage des tuyaux de chauffage.

11 11 29 SV400143

 

Remise à jour de la découpe d’origine du tunnel, prévue pour la mise en place du cendrier. Elle avait été jadis rebouchée.

11 11 29 SV400139

 

Ce n’est pas qu’il était urgent de remonter le cendrier, mais cette ouverture m’a permis de passer plus facilement les tuyaux de chauffage. (Tuyaux pour Austin mini achetés chez Datch.fr)

11 11 29 SV400149

 

Le cendrier est en place. On remarque la précision Alpinesque de la découpe … au centimètre près …

La sellerie viendra plus tard cacher la misère comme au premier jour.

11 11 29 SV400140

 

Les tuyaux de chauffage sont mis en place dans le tunnel avec moins de difficultés que je ne le redoutais. 

11 11 29 SV400150

 

Il reste à les repasser dans l’habitacle vers le radiateur de chauffage pour l’avant.

A l’arrière, leurs connexions se feront plus tard sur la pompe à eau.

11 11 30 SV400151

 

Vers l’arrière, sortie des deux tuyaux de chauffage.

Au dessus, le câble d’accélérateur.

 

Tous les câbles et tuyaux sont maintenant passés à leur place pratiquement définitive.

 

Il reste à passer, un peu plus tard, les faisceaux électriques venant de l’avant et le tube cuivre de lockheed  pour le freinage arrière.

commentaires

Astuce du 29 novembre

Publié le 29 Novembre 2011 par claude dans Astuces

Pour le blocage d’un écrou sur une vis dont vous ne pouvez pas à la fois tenir la tête et serrer l’écrou.

Le cas s’est présenté pour moi pour les vis (M6) de fixation de la tôle de protection inférieure des tuyaux de refroidissement. Les écrous sont sous l’auto et les têtes de vis se cachent dans le coffre sous la batterie.

Dans le cas où vous ne pouvez pas vous faire aider, il suffit de faire une petite fente au bout de la vis. Elle suffira pour bloquer la vis en rotation à l’aide d’un tournevis le temps de serrer l’écrou avec une clé plate ou à œil.

La méthode n’est valable, bien sûr, que dans le cas d’un serrage à un faible couple.

11 11 28 SV400137

commentaires

Le levier de vitesse

Publié le 28 Novembre 2011 par claude dans Boîte de vitesses

Je me souviens des difficultés que j’ai eues, au cours du démontage,  pour accéder à la vis de liaison du levier de vitesse avec le tube menant à la boîte. L’opération s’apparentait plus à de la chirurgie qu’à de la mécanique !

Rappel ici : http://bleu331.over-blog.com/article-accessoires-indispensables-53706089.html

En fait, je m’étais entêté à vouloir effectuer le démontage par le dessus. Pour le remontage, je m’y suis pris autrement, conseillé par un autre Alpiniste, également en pleine restauration de sa Berlinette (Merci Nicolas !!!).

La méthode était simple, il fallait sortir, et maintenant remonter, l’ensemble complet du levier avec le tube, par l’arrière de la poutre centrale.

Dans le cas d’un radiateur placé à l’avant, il est impératif de déposer préalablement les deux tubes qui passent dans la poutre, pour laisser le passage du levier. Pour le remontage, il est donc nécessaire d’exécuter cette opération avant de reposer ces tubes. Ce que, bien sûr, je n’avais pas fais, d’où une nouvelle dépose obligatoire de ces tubes…

 

Je comprends maintenant l’utilité de la forme particulière du support de levier solidaire de la poutre …. !

11 11 28 SV400134 

…. Ainsi que le dégagement prévu dans le tunnel. Dégagement que je m’étais empressé de reboucher, des décennies auparavant. Funeste erreur !!!

11 11 28 SV400135

 

Toutes ces précautions prises, le levier bascule et se couche dans la poutre pour sortir à l’arrière.

Même opération, dans l’autre sens, pour le remontage, avec récupération avec un « collet » en fil de fer pour guider le levier dans l’orifice. 

    

 

Après quelques aller et retour entre l’intérieur de l’habitacle et le fond de la fosse, si vous êtes seul à la manœuvre, le levier prend finalement sa place.

Voilà l’ensemble remonté et équipé du support de rotule.

11 11 28 SV400136

 

Il faut encore faire passer par là, à l’intérieur du tunnel, le câble d’accélérateur et les deux tuyaux menant au radiateur de chauffage …

Ce sera une autre histoire, pour un prochain article …

commentaires

Quelques nouvelles de la direction

Publié le 24 Novembre 2011 par claude dans Direction

Dernières retouches à la direction.

Il a fallu effectuer une nouvelle dépose complète pour retoucher la longueur des biellettes sur le kit de chez Mécaparts.

La longueur du tube de 158 mm ne permettait pas d’obtenir une plage de réglage suffisante pour le parallélisme. J’ai donc diminué la longueur à 145 mm, ce qui me parait visuellement correct.

La vérification viendra au moment du réglage définitif du train avant.

 

Au remontage, j’en ai profité pour caler le boîtier, parallèle à la traverse, ce qui n’était pas le cas.

J’ai dû caler de 6 mm du côté droit, ce qui a permis, par la même occasion, de dégager le soufflet qui frottait sur l’axe du triangle supérieur.

11 11 21 SV400123

 

Le boîtier mis à sa place définitive m’a permis de terminer le remontage de la colonne de direction équipée de son joint de plancher avec ses deux demi bagues.

Petit réglage, à la lime, de la position du support de direction pour que le Neiman remplisse bien sa fonction de blocage du volant.

Je vais pouvoir commencer la fabrication de la plaque de pédalier.

11 11 21 SV400124

 

Essai du volant qu’il va falloir un  peu rénover.

On aperçoit également les petits déflecteurs de ventilation reposés à la base du pare-brise.

11 11 21 SV400125 

 

En ce qui concerne le tableau de bord, il me reste à poser et câbler l’ensemble des compteurs.  (j’ai préparé par ailleurs les câbles de compte tours et de tachymètre).

Il reste également à créer et poser la plaque de TdB.

J’ai créé un gabarit en carton pour reprendre les formes des deux extrémités.

Il n’y a plus qu’à réaliser la plaque définitive … en bois.

commentaires

Capot avant

Publié le 12 Novembre 2011 par claude dans Carrosserie

Ça avance doucement.

Voilà le capot avant reposé avec ses charnières toutes re-chromées.

Réglage, un peu long, de la nouvelle platine de verrouillage car il faudrait être dans le coffre avec le capot fermé pour bien la positionner face au doigt fixé sur le capot … !

Enfin après quelques tâtonnements, on arrive à régler le capot, bien centré par rapport à la caisse.

11 11 12 SV400120 

Encore mieux avec phares allumés et feux de détresse

 

11 11 12 SV400121 

Pose des supports de fixation des essuie glaces également re-chromés.

 

Pour les détails :

 

Arrivée du câble d’ouverture de verrou …

… et de la tirette de secours pour le cas où le premier viendrait à lâcher.

Cette précaution bien rassurante sur toutes les Berlinette est impérative dans mon cas.

En cas de rupture ou de décrochage du câble principal, il est prévu de pouvoir découper une trappe dans le panneau séparant l’habitacle et le coffre pour aller actionner le verrou à la main.

Ici, l’emplacement prévu, pour effectuer cette découpe, se trouve derrière la rampe des nouveaux relais, mais surtout devant la platine en alu supportant le verrou. D’où impossibilité de passer par cet endroit.

 11 11 12 SV400117 commentée

 

 

Bouton de tirette et … porte clé « St Christophe » qui a toujours accompagné mon auto …

 11 11 12 SV400118

commentaires

Feux de détresse

Publié le 8 Novembre 2011 par claude dans Equipement électrique

Indispensables ou pas, obligatoires ou non pour nos anciennes, les avis sont partagés à ce sujet.

J’ai finalement décidé d’en équiper l’auto.

 

Aidé en cela par quelques spécialistes de la Berlinette et principalement par Guillaume V. , sympathique FARnaute, qui m’a proposé un câblage original avec un simple interrupteur ( un peu spécial quand même) et en utilisant la centrale clignotante d’origine.

 

Pour ceux qui sont intéressés, voici rassemblées les indications qui vous permettront de réaliser le même montage.

 

Montage prévu pour deux indicateurs au TdB (flèches vertes). A adapter pour les compteurs plus récents avec un seul voyant.

 

Utilisation du clignoteur d’origine M4, de marque Klaxon, 40 watts, utilisant le principe du fil chauffant.

Un seul doute subsiste sur la puissance de la centrale, marquée 40 watts, dans le cas de l’utilisation en feux de détresse (4 ampoules de 21 w + 2 voyants de 3 w =  90 watts). ???

 

 

Photo de l’intérieur

11 11 07 SV403690

 

Interrupteur Réf.081223  de chez AES

Inter warning AES

 

Voici le schéma de câblage issu de mon schéma électrique complet de « 10984 » :

Schéma feux de détresse

 

Attention, ne vous faites pas piéger comme moi en croyant que votre centrale clignotante est défectueuse !

Après avoir câblé suivant ce schéma, uniquement sur les clignotants avant, la centrale ne fonctionnait pas dans le cas d’une « utilisation simple » et fonctionnait correctement en position « feux de détresse ». Lorsqu’on connecte tous les feux, la centrale fonctionne correctement dans tous les cas. Explication : il faut une consommation de courant suffisante dans le circuit pour que le filament de la centrale chauffe et libère le contact. Une seule ampoule de 21 watts n’est pas suffisante. Basique pour un électricien … !

 

On constate d’ailleurs, que plus d’ampoules sont connectées, plus la fréquence des clignotements est élevée.

Constatation utile pour déceler, à l’oreille, si une ampoule est grillée.

A tester après étalonnage … des oreilles.

commentaires

Equipement du tableau de bord ; La suite

Publié le 7 Novembre 2011 par claude dans Tableau de bord

Remontage des équipements sur et sous le tableau de bord.

 

On aperçoit les relais en cours de câblage, destinés à l’alimentation du chauffage pare brise, des feux de croisement et feux de route.

11 10 27 SV400104

 

Pose et câblage de l’allume cigare qui ne fonctionne plus. Il faudra que je trouve un modèle plus moderne sur lequel je pourrai remonter le bouton extérieur d’origine. A noter que le modèle d’origine, plus profond, ne permet pas d’être utilisé pour le branchement de chargeurs d’appareils électriques. Leurs prises mâles étant beaucoup plus courtes de nos jours.

 

Remontage également de la platine de commande du chauffage avec ses petits boutons de commande en bois remis en état. (Merci Georges !)

11 10 27 SV400102

 

En cours de route, pose du régulateur Motorola dans le coffre.

Son test sera pour plus tard … beaucoup plus tard !

11 11 06 SV400110 

 

Voilà terminée la première phase du remontage des accessoires du tableau de bord.

La suite sera pour la mise en place des compteurs et pour celle de la plaque de façade, à créer, qui viendra cacher l’affreux trou central. Affreux, mais qui m’a bien servi pour accéder sous le tableau de bord sans trop avoir besoin de se coucher sur le dos.

11 11 06 SV400114

 

On peut voir à l’extrême droite, l’interrupteur de feux de détresse.

J’en parlerai dans le prochain article.

11 11 06 SV400116

commentaires