Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Début de la resto du 1er ventilateur

Publié le 31 Mai 2011 par claude dans Equipement électrique

Démontage du moteur électrique : le rotor avec un palier-rotule , le stator dont nous avons déjà parlé, un support avec le porte charbon, le palier avant, les deux aimants équipés des linguets de mise en place.

Un des linguets est cassé, rongé par la rouille.

 

11 05 31 SV400031 

On voit sur cette photo, qu’une partie du linguet est manquante (ou plutôt, on ne la voit plus) et ne permet plus de tenir en place un des aimants.

Celui-ci finira collé à la super glue dans le stator.

 

11 05 31 SV400024

 

Après nettoyage, brossage, remise en état des tôles du stator, ressertissage des paliers bronze et huilage, polissage de l’axe et changement des fils électrique, voilà le résultat :

 

11 05 31 SV400023

 

Et ça tourne comme au premier jour !

Robuste le matériel Sofica fabriqué au siècle dernier !!!

 

Il reste à s’occuper du carter-support en tôle qui sera décapé et repeint.

 

Même travail à faire pour le deuxième moteur …

commentaires

Le kit électronique de la JCAP

Publié le 31 Mai 2011 par claude dans Réservoir

La jauge à essence capacitive est à nouveau d’actualité.

 

Je viens de recevoir le kit électronique !

 

11 05 31 SV400020

Bon début !

 

Il n’y a plus qu’à faire le reste .................

commentaires

Ventilateurs AV, à remplacer ou à restaurer ?

Publié le 31 Mai 2011 par claude dans Equipement électrique

Lorsque j’ai déposé les deux ventilateurs du radiateur avant, il ne faisait aucun doute qu’il fallait impérativement les changer.

Voilà les deux fameux ventilateurs issus de la ventilation intérieure de la Renault 16.

Bien positionnés au raz du sol, sans aucune protection (sur mon auto en tout cas), voici leur état aujourd’hui après quelques années d’intempérie.

On peut noter qu’ils n’ont, de toute évidence, pas été conçus pour être utilisés dans cet environnement puisqu’ils servaient à l’origine à l’intérieur de l’habitacle.

 

11 05 30 SV400023

Par curiosité, je les ai testés en les branchant sur une batterie.

Contre toute attente, ils fonctionnaient encore. Ils ne tournaient pas très vite, mais ils tournaient…

 

Voici donc, comment je me suis retrouvé face à une nouvelle tentative de sauvetage.

Je devais essayer de les restaurer …

 

Après avoir passé quelques heures pour déposer l’hélice du premier, j’ai pu isoler le moteur électrique et mesurer la réelle possibilité de restauration.

 

11 05 30 SV400026

Le point principal est l’état du stator dont chaque couche est déformée par la rouille.

Il faudra donc dessertir les quatre rivets les maintenant ensemble, nettoyer et redresser chaque lamelle avant de les assembler par de nouveaux sertissages.

 

11 05 30 SV400028

Le reste parait simple, nettoyage et huilage des paliers-rotules en bronze fritté, changement des fils électriques.

 

Il n’y a plus qu’à suivre ce plan en espérant ne pas rencontrer une nouvelle difficulté non prévue.

commentaires

Pédalier restauré et palonnier sur rotules

Publié le 19 Mai 2011 par claude dans Pédalier

Enfin terminée cette restauration du pédalier !!

Beaucoup de détails à retoucher, des composants à trouver et à commander et … pas beaucoup de courage …

 

Vue de l’ensemble prêt à monter

11 05 19 SV400021

Le plus long a été la remise en état des trous ovalisés dans la chape et le palonnier de l’embrayage.

Les modifications de la chape ont fait l’objet d’un précédent article.

Pour le palonnier, j’ai supprimé les anciennes rondelles brasées de chaque côté des oreilles et j’en ai soudé de nouvelles plus grandes (Ø20) en remplacement.

11 05 19 SV400014

Après perçage à Ø14, j’y ai monté des petites rotules acier qui vont permettre un certain désalignement des composants sans usure de l’axe.

(J’en ris d’avance, car si un certain PhL lit ces lignes, il va encore m’accuser « d’abuser odieusement de l’arrière train des diptères ») (Nota : là, il faut faire partie de la « Farnautie » pour comprendre …)

Revenons en à nos rotules … : Référence  GE6E, commandées chez HPC (voir leurs coordonnées dans les liens)

Changement des axes avec une goupille V (Ø2) et une rondelle de chaque côté.

11 05 19 SV400023

Changement des coussinets plastiques du palonnier malgré leur état encore satisfaisant …. avant soudure, car comme j’ai oublié de les déposer, vous pouvez imaginer leur état après chauffage !

 

Ceci m’a permis de tester les coussinets Glycodur dans le palonnier et également en remplacement des bagues de pédales. (Montage conseillé sur le FAR. Merci Maître PhL)

 

Référence des coussinets Glycodur : PG 161825 A, commandés chez ECMU-RBR (Voir leurs coordonnées dans les liens)

Il faut utiliser le TYPE A, prévu pour un montage avec graissage.

La largeur de la pédale faisant 24 mm, on peut utiliser, soit comme moi, la ref. 161825 raccourcie de 25 à 24, soit la ref. 161820 de longueur 20 mm.

11 05 19 SV400020

Peinture des principaux éléments acier en époxy. Toujours aussi désagréable à utiliser, à mon goût, cette peinture bi composants Restom, pour un résultat à l’aspect plutôt médiocre. La tenue à la corrosion apportée devrait être à la hauteur pour remonter le niveau.

 

Vernis du support de maître cylindre en alu.

 

Montage d’un maître cylindre tandem « Mécaparts » Ø19 pour « petits freins » d’origine.

 

Remplacement de la visserie.

 

Il reste à traiter le problème de la longueur de la tige de poussée du MC.

A voir au cours du remontage.

commentaires

Restauration de la chape

Publié le 4 Mai 2011 par claude dans Pédalier

Voilà la méthode que j’ai employée pour remettre en état la chape commandant le palonnier d’embrayage.

 

Le but était de refaire le trou de l’axe qui était ovalisé par usure et en profiter pour augmenter la surface de portée de l’axe.

 

Chape à modifier 

11 04 24 Chape SV400012

J’ai repercé à Ø 8, ce qui m’a permis au passage de remettre les deux trous face à face.

Il y avait auparavant un décalage de l’ordre de 1 mm.

 

Passage d’un tourillon Ø 8 et longueur 15 mm.

Ebauche de perçage du tourillon, au tour, pour être concentrique au Ø extérieur. 

11 05 03 SV400012

 

Brasage à l’argent du tourillon sur les deux ailes de la chape et finition du perçage à Ø 6.

11 05 03 SV400013

 

Dégagement de la partie centrale du tourillon pour ne laisser que les deux petits paliers extérieurs dépassant de 3 mm environ. 

Passage de l’axe auquel il reste à percer les trous de goupilles fendues à chaque bout.

11 05 03 SV400014

commentaires

Expertise du pédalier

Publié le 3 Mai 2011 par claude dans Pédalier

Pas fait grand-chose ces derniers temps sur la restauration de l’auto.

Quelques travaux ont été prioritaires dans l’aménagement de la maison.

Peut-être aussi un petit ‘coup de mou’ dû je pense à l’attente du retour de la caisse qui se prolonge … !

Je me suis mis, tout de même, à la recherche d’éléments me permettant de réaliser au plus proche de l’origine la planche du tableau de bord du côté passager. Bois ou pas bois ?

De la même façon, j’ai recherché la meilleure façon de recouvrir l’intérieur du coffre en se rapprochant le plus possible de l’origine. L’opération est nécessaire avant le remontage des éléments présents dans le coffre : faisceau électrique et relais, gaine de ventilation, bocaux de liquide de frein etc. …

Je remercie ici les réels passionnés qui m’ont aidé à y voir un peu plus clair parmi les solutions envisageables.

Beaucoup d’avis et de constats différents sur les autos existantes.

Je comprends pourquoi l’on dit souvent qu’il n’existe pas deux Berlinettes identiques … !

 

En dehors de ces recherches, j’ai également effectué l’expertise du pédalier.

A part le classique nettoyage nécessaire et la remise en peinture à effectuer, j’ai retrouvé la maladie classique que l’on a sur la plupart de nos autos, je crois, qui est la déformation, par usure, des axes et chapes du palonnier d’embrayage.

 

11 04 16 SV400014a

 

La réparation simple et classique consiste à recharger les trous ovalisés à la soudure et à repercer, ce qui permet d’être reparti pour de nombreuses années.

Pour ma part, fidèle au fameux principe « pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué», je vais tenter d’améliorer ce système en dimensionnant un peu plus généreusement les épaisseurs de tôle en cause et en permettant un défaut d’alignement  des éléments. Les résultats dans un prochain article …

 

En regardant d’un peu plus près le palonnier, tel que je pense qu’il a été fait à l’origine, on a une idée de l’esprit d’artisanat et de débrouillardise dans lequel étaient réalisées nos chères autos.

Travail à l’étau, pas d’outil de découpe sophistiqué pour fabriquer les pièces spécifiques Alpine. 

Bravo à ces pionniers et maintenant à nous « d’améliorer » pour supprimer, tant que faire ce peut, les défauts découverts.

 

 Déformation de la chape …

11 04 24 Chape SV400012

 

…et du palonnier

11 04 24 SV400013

Le palonnier est constitué d’un tube, bagué en plastique tout de même, et de deux bras en tôle de 2 mm d’épaisseur. Une tentative de renfort a été effectuée en brasant de chaque côté une rondelle de 1 mm d’épaisseur. On s’aperçoit maintenant que ce n’était pas suffisant. Pourquoi ne pas avoir pris de la tôle de 5 ou 6 mm du premier coup comme c’est fait de nos jours pour les nouvelles fabrications ? Une question de poids sûrement, ou tout simplement utilisation de la matière disponible.

 

11 04 24 SV400012 

Un autre problème a été découvert : l’assemblage de la tige de poussée du maître cylindre de frein avec sa chape. A peine 2 filets en prise.

11 04 24 SV400027

 

Là, je crois qu’il ne s’agit pas d’un montage artisanal d’origine, mais plutôt d’une modification assez hasardeuse.

La solution a fonctionnée pendant une dizaine d'années, quand même. Heureusement que les efforts étaient dans le bon sens !

En effet, si je compare le numéro de châssis au catalogue pièces de rechange, l’auto devrait posséder un maître cylindre simple circuit, alors qu’elle est équipée d’un tandem.

Je pense que le passage de l’un à l’autre a nécessité la réduction de la longueur de la tige, que l’on voit nettement coupée, mais un peu court, avec une « tentative » de refaçonnage du rayon sphérique d’appui.

11 04 24 SV400028

 

A noter que le montage d’un MC double circuit était une option proposée au catalogue.

Je ne veux pas croire que cette modification ait été faite par les monteurs de Dieppe …

 

Toujours est-il que je suis bien ennuyé pour rallonger cette tige, coupée trop courte.

La seule solution étant de la remplacer par une nouvelle de la bonne longueur.

A moins que j’ai la chance que le nouveau MC nécessite une tige plus courte …. A voir au remontage ….

 

commentaires