Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Plancher de coffre

Publié le 23 Décembre 2011 par claude dans Equipement intérieur

Pour éviter que la roue de secours, placée dans le coffre, ne prenne appui directement sur le radiateur avant et sur la batterie, j’ai imaginé de fabriquer un second plancher de coffre.

 

Le risque était de venir porter, en haut, sur les fils, porte fusibles, et cosses de batterie et en bas sur le radiateur ou sur l’entrée d’air assez fragile au centre.

SV400215

 

Voici donc le nouveau fond de coffre réalisé en partant d’une plaque de contreplaqué de 10 mm d’épaisseur recouvert d’un morceau de moquette.

Deux inserts reçoivent les vis de fixation de la roue sur la planche. (Je n’ai pas trouvé où fixer les sandows prévus d’origine !)

Ces vis pourront être équipées plus tard de tête « papillon » pour une manœuvre possible à la main. Gardons nous des opportunités d’amélioration pour l’avenir.

En dessous, une bande de mousse, collée aux endroits en appui, permet de maintenir la plaque en place en l’empêchant de glisser. La plaque étant par ailleurs, en bas, légèrement en appui sur les cuvelages des phares.

SV400214

 

Mise en situation avec la jante Delta Mics en tôle, qui servira, comme à son origine, de future roue de secours après sa remise en peinture …

SV400217

 

… également avec une roue équipée avec un pneu de largeur 175.

Ça passe sous le capot et ce n’est pas encore une « galette »!

Le fait d’avoir déporté la roue légèrement sur la gauche, permet de conserver un maximum de place pour ranger quelques bagages, boîte à outils, pièces de première urgence et … casse croûte au frais … au dessus du radiateur.

SV400218

 

 

Je profite de cet article pour souhaiter de très bonnes fêtes de fin d’année à tous mes fidèles lecteurs !!!!

Continuez à me suivre dans cette aventure !!!

 

 

commentaires

La boîte et la traverse dans leur jus

Publié le 22 Décembre 2011 par claude dans Boîte de vitesses

Voici les photos du matériel dont il va être question dans quelques temps.

Boîte de vitesse et traverse arrière à rénover.

Un gros morceau dans la restauration, avec sûrement beaucoup de questions qui vont se présenter.

Repose du pignon de 5ème d’origine à la place de la 5ème courte ?

Butée à billes ou en graphite ? Guidée ou non ?

Synchros, pignons et roulements : usés ou en bon état ?

Quelle huile utiliser ?

 

Nous n’en sommes pas encore là, il reste encore quelques travaux à faire sur l’avant.

11 12 18 SV400198

 

11 12 18 SV400199

 

11 12 18 SV400200

 

11 12 18 SV400203

 

11 12 19 SV400204

 

11 12 19 SV400206

commentaires

Le tableau de bord au complet

Publié le 21 Décembre 2011 par claude dans Tableau de bord

Je ne vous avais pas encore montré le tableau de bord complètement reposé.

Voilà qui est fait.

Ensemble des compteurs et manomètres, boîtier de colonne de direction, changement du ressort de rappel des clignotants.

Il ne manque plus que le volant.

Il faudra, peut-être malgré tout, redéposer tout ça pour ajouter les fils venant des sondes placées sur le moteur et venant de la jauge à essence.

On verra ça le moment venu.

 

11 12 19 SV400210

commentaires

Lave glace. Pompe manuelle … à pied

Publié le 21 Décembre 2011 par claude dans Essuie-glaces

Encore un élément posé : la pompe de lave glace.

Je me demandais bien à quelle position exacte elle devait être placée. J’ai retrouvé les trous de fixation initiaux. Ça me semble correct à la vue de l’emplacement de l’usure sur la pédale …

Branchement de la tuyauterie et du contacteur qui met en marche les essuie-glaces.

 

Efficacité à démontrer, mais matériel d’origine … !

 

11 12 19 SV400209

commentaires

Repose du frein à main

Publié le 20 Décembre 2011 par claude dans Freinage

Une photo du mécanisme de manœuvre du frein à main reposé après un petit coup de peinture.

Branchement du contacteur vers le témoin situé au centre des trois petits cadrans du tableau de bord.

Passage du câble.

J’espère que le fonctionnement du système complet sera efficace, contrairement à ce que beaucoup de Berlinettistes ressentent.

Pour ma part, je n’ai aucun souvenir d’un problème de frein à main.

 

Vue également sur le robinet de chauffage.

 

11 12 19 SV400207

commentaires

Fabrication terminée pour le réservoir

Publié le 19 Décembre 2011 par claude dans Réservoir

Mise en situation du réservoir dont la fabrication est terminée.

Tout tombe parfaitement en place : tube de remplissage, orifice de sortie vers la pompe à essence électrique, fixation haute et basse.

La prochaine étape va être la réalisation de la partie électronique de la jauge et de son étalonnage sur le cadran situé dans le tachymètre. Etalonnage effectué directement dans le réservoir en dehors de l’auto.

Je pourrai seulement ensuite terminer sa mise en place, son calage, et sa fixation définitive.

 

Notez l’énorme place qu’il reste derrière le siège conducteur, pour y loger … un petit sac à bagages.

 

11 12 17 SV400197

commentaires

Pommeau bois

Publié le 17 Décembre 2011 par claude dans Boîte de vitesses

Voilà l’état du pommeau de levier de vitesse lors de son démontage.

11 04 15 SV400012

 

Aujourd’hui après relookage aux couleurs du sigle Alpine par … une artiste.

Merci Christelle, tu auras droit aussi à ton baptême en Berlinette (Rendez vous à la Prairie de Caen, dans quelques années).

(Le pommeau, une des spécialités normandes …) 11 12 15 SV400194

 

Ainsi, le point final de la restauration est déjà près ! Mais il reste encore quelques heures de travail avant cela …

 

A propos de ce pommeau, je n’ai jamais vu ce modèle sur une autre Berlinette.

Alors : origine, option constructeur ou accessoire tunning des années 70 ?

Jean Louis, toi qui as été aussi propriétaire de 10984, peux-tu nous en dire plus ? 

 

commentaires

Contacteur de portière

Publié le 16 Décembre 2011 par claude dans Equipement électrique

Cet article est principalement adressé à Jacques …, il se reconnaîtra …

 

Un grand merci à ce membre bienfaiteur pour le don qu’il m’a fait récemment d'un contacteur de portière.

Il a ainsi participé à la sauvegarde du patrimoine français en m’aidant à la restauration de 10984 !

Ce contacteur, de marque SEIM, me manquait pour terminer le câblage électrique de l’éclairage intérieur.

Voici une photo du montage effectué.

 

11 12 15 SV400195

 

Merci également à lui pour sa maîtrise dans la réalisation du réservoir aluminium. (Articles à venir à ce sujet).

 

Si vous voulez suivre son exemple, sachez que toute personne ayant apporté son aide, de quelque nature quelle soit, sera récompensée par un baptême gratuit  en Berlinette … dans quelques années !

 

Les autres personnes donneront ce qu’elles veulent !!! 

 

Réservez vos places ...

commentaires

Un nouveau pas vers les origines de 10984

Publié le 15 Décembre 2011 par claude dans Historique

Cela fait plus d’un an que je recherche l’ancien  propriétaire de 10984.

Souvenez vous de mon article où j’affichais les numéros minéralogique précédents, seul lien qui me restaient :

                                      157 XY 75 ou 157 YX 75

C’est au cours d’un récent rangement d’anciens papiers, souvenirs de rallyes régionaux et de courses de côtes, que j’ai retrouvé un morceau de papier important, parmi des cartes, bulletins d’adhésion et de résultat, revues automobiles et autres.

Sur ce papier, que j’aurais pu jeter des centaines de fois depuis 1973, j’y avais inscrit, un nom, plusieurs adresses, des heures de rendez vous, et une inscription : 1300S  G4.

 

J’ai aussitôt pensé qu’il pouvait s’agir de la personne qui m’avait vendu l’auto il y a presque 40 ans.  

Après quelques recherches infructueuses sur le Net, pages jaunes et autres, le moteur de recherche m’oriente vers le site « Copainsdavant », reconnaissant ensemble le nom de la personne et la raison sociale de l’entreprise pour laquelle il travaillait à l’époque. Eléments qui figuraient sur mon fameux morceau de papier.

 

Plus de doute, il s’agissait bien de la personne figurant sur mon papier, mais était-elle vraiment l’ancien propriétaire de 10984.

Quelques messages plus tard par l’intermédiaire du site, j’ai eu la joie d’avoir la confirmation que je venais de retrouver la personne tant recherchée, nouveau maillon qui me permettra peut-être de remonter le temps jusqu’en 1969, mais aussi je le souhaite, nouvel ami qui va m’apprendre des tas de choses inconnues sur l’auto.

Laissons le temps aux souvenirs de remonter en surface.

Jean Louis, c’est comme cela qu’il se prénomme, m’a envoyé depuis les seules photos souvenirs qu’il a pu retrouver à ce jour : 1972 ou 1973 sur le Cours de Vincennes.

Encore un grand merci à lui !!!

Photo 1 Origine JLB

Photo 2 Origine JLB

 

Il n’était pas le premier propriétaire, bien sûr, puisque je savais déjà que l’auto était sortie d’usine pour le compte des Garages VALOIS, pour lesquels je n’ai toujours aucun indice pour l’instant. Par contre, il l’aurait acheté d’occasion au concessionnaire Renault de Charenton le Pont où était employé l’ancien président de l’écurie automobile dont je faisais partie à l’époque.

(Un bonjour en passant aux anciens de Sénart qui lisent ces lignes!!) .

Voici de nouveaux indices à exploiter en espérant qu’il me mènent aux origines de Dieppe…

 

 

commentaires

Les trois petits cadrans

Publié le 12 Décembre 2011 par claude dans Tableau de bord

 

11 06 18 SV400029

 

Les trois cadrans situés au centre du tableau de bord sont prévus à l’origine pour la surveillance:

-         de la pression d’huile moteur

-         de la tension dans le circuit électrique (voltmètre)

-         de la température d’eau (au niveau de la pompe à eau)

 

Bizarrerie « alpinesque », il existe déjà dans le compte tours, un indicateur pour visualiser la température de l’eau, mais non branché. Cet indicateur n’est pas mentionné dans le livret d’entretien de l’époque.

Je vais donc tenter une première mondiale en greffant le câblage sur le cadran du compte tour et en ajoutant une deuxième thermistance pour la température d’huile, branchée sur le petit cadran. Résultats de l’expérience dans quelques mois.

 

En ce qui concerne la remise en état des trois petits cadrans, je pensais dans un premier temps qu’un simple nettoyage intérieur de la vitre avant suffirait. Tâche nécessitant néanmoins le dessertissage du jonc chromé extérieur.

 

Après démontage, on découvre quelques travaux supplémentaires : les joints tombent en poussière et les fonds de cadran commencent à être bien rouillés.

Heureusement, l’intérieur est en parfait état. 

11 12 12 SV400188

 

11 12 12 SV400189

 

Après nettoyage, remise en peinture des fonds de cadran et confection de joint dans de la plaque de mousse cellulaire, voici les pièces détachées à remonter.

11 12 12 SV400190

 

Le tout remonté sur la platine centrale du tableau de bord.

Au centre, le témoin de frein à main.11 12 12 SV400193

 

Branchement en cours de ce qui est possible actuellement. La liaison vers le moteur se fera un peu plus tard et donc les tests également.

 

 

commentaires
1 2 > >>