Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
bleu331.over-blog.com

............... L'aventure en images, au fil des jours, de la restauration de ma Berlinette Alpine A110 1300 S ............... ........................................... Et sa nouvelle vie depuis Mai 2014 ...................................... Création le 08 avril 2010 .. ...................................................................................................................................................................................... Participez gratuitement aux Luz'Anciennes : rassemblement pour voitures anciennes, jeunes anciennes, et autos d'exception, toutes marques, au Parc de Luzancy (77138), chaque 3 ème dimanche du mois de 10 h à 12 h de Mars à Novembre.

Coupe-circuit DAV

Publié le 27 Mai 2010 par claude dans Divers

J’ai retrouvé la documentation d’époque de mon coupe-circuit D.A.V.

 

La voici, si ça peut servir à quelqu’un.

 

 Dav1

 

 Dav2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

Mise sur chandelles

Publié le 26 Mai 2010 par claude dans Divers

Pas fait grand-chose aujourd’hui, si ce n’est de créer des adaptations aux chandelles pour les rendre utilisables sur la carrosserie de la Berlinette.

SV403404

 

Petite cale de bois de 40 x 40, épaisseur 32, fixée sur un étrier de tôle d’alu par une vis centrale, et le tour est joué.

SV403405

 

La cale de bois se positionne parfaitement dans le logement prévu pour le cric.SV403407

 

Et voilà l’auto prête à accoucher d’un beau bébé de 1296 cm³ !

SV403408

 

 

Le week-end prochain, c’est le grand rassemblement Alpine à Dieppe : 50 ans de la Berlinette.

 

A ne pas manquer !

 

J’y serai, sans 10984, malheureusement.  Je prend rendez vous pour les 60 ans…

 

 

commentaires

La restauration sur la bonne pente

Publié le 25 Mai 2010 par claude dans Démontage

Lundi, ce fut une journée étape dans la restauration : la descente du plateau.

 

 

Une simple corde attachée au berceau moteur et passée en rappel dans les anneaux du plateau.

S5000411

 

Basculement du plateau.

Quelques cales en sécurité car je rappelle que les freins sont inexistants.

(Notez la casquette, d’époque également)

S5000413

 

Deux contrepoids « plume » au bout de la corde !

S5000416

 

La descente toute en douceur …

S5000422

 

Et l’arrivée sur terre.

Tout le monde est étonné de découvrir ou de redécouvrir la taille de l’auto (1.10 m) après l’avoir connue, pendant des années, perchée aussi haut.

S5000424

 

Voilà, j’ai pu faire ensuite … la vidange d’huile … et le démontage du filtre.

 

commentaires

Des Mustang, … mais des passionnés aussi

Publié le 25 Mai 2010 par claude dans Divers

Ce dimanche, j’ai eu l’occasion de visiter le nouveau circuit automobile de la région parisienne situé près de l’aérodrome de La Ferté Gaucher.

La journée était consacrée à une réunion de modèles américains.

Mustang, Cobra, Chevrolet, étaient au rendez vous. Que du gros calibre à  côté de nos puces dieppoises.

 

Quelques photos des monstres, en signe de clin d’œil à d’autres passionnés … dans une autre dimension.     SV403387

 

SV403351

SV403357

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SV403379

SV403381

 

commentaires

Weber 40 DCOE et Ducellier R230

Publié le 22 Mai 2010 par claude dans Démontage

 

Aujourd’hui, ultime petite séance de démontage du côté du moteur.

Dépose des deux carburateurs et de l’allumeur.

Dépose également des dernières durites de refroidissement, jauge à huile, arrivée d’essence.

 

SV403329

 

 

Très belle vue sur la base de l’allumeur et de sa prise du compte tours mécanique avant son ablation.

SV403343

 

 

On découvre maintenant les éléments cachés auparavant : la prise de température d’eau, le mano-contact de pression d’huile, le tirant moteur relié au berceau, le filtre à huile et son embase permettant de diriger l’huile vers le radiateur arrière, et la plaque d’identification du moteur.

Les couleurs n’ont rien d’origine, mais jadis, j’aimais bien peindre les moteurs que je refaisais en vert jardin et orange ; allez donc savoir pourquoi.

SV403346

 

 

Vu d’un peu plus haut, voici ce qui reste du moteur.

On peut remarquer l’absence de l’alternateur qui n’était pas utile en course de côte, les deux moignons  en sortie de pompe à eau faisant office de bouchon posés à la suppression du système de chauffage intérieur, et les deux tubes menant au radiateur avant.

Il va falloir que je repose ces éléments supprimés qui vont redevenir indispensables et revoir le cheminement des tubes de refroidissement qui, je crois, ne sont pas à leur bonne place.

SV403349

 

 

Si tout se passe comme prévu, l’étape suivante va être la descente de l’auto du plateau.

Mais n’anticipons pas ….

 

 

commentaires

Tout sur le réservoir central Superflexit

Publié le 21 Mai 2010 par claude dans Démontage

Voilà un article qui risque de vous intéresser un peu plus que les précédents.

Enfin, au moins pour ceux qui se posent des questions sur le réservoir central d’une Berlinette.

J’étais encore de ceux là, hier, quand tout était caché dans ce beau sarcophage.  

SV403301

 

Voici l’orifice de remplissage avec le fameux bouchon « Le Bozec » monté, d’après ce que j’ai pu lire, sur des engins militaires, chars, hélicoptères et avions de chasse. 

SV403294

 

Pour voir ce qu’il se passait sous ce blindage, (tout est relatif, on se trouve dans une Alpine et là, on parle de 0.5 mm de polyester), impossible de faire autrement que d’employer la scie.

En découpant bien dans les angles, on ne risque pas d’abîmer l’enveloppe du réservoir.

Faire attention quand même et il vaut mieux l’écarter un peu en passant le bras par la trappe supérieure. Comme ça on est sûr de s’abîmer … les bras. Je vous épargne les photos.

SV403302

 

Il faut faire aussi une petite trappe au dessus du tube de remplissage pour pouvoir accéder aux deux colliers. Ce n’aurait peut-être pas été nécessaire si les vis avaient été tournées vers le bas au montage, mais bien sûr …

On aperçoit l’arrivée du tube de mise à l’atmosphère, de la partie gauche du réservoir, branché sur l’orifice de remplissage.

SV403311

 

Voilà ce que l’on découvre, une fois la face avant enlevée.

SV403303

 

Et le réservoir déposé après démontage des tubes menant à la pompe électrique.

SV403313

 

Les références inscrites sur l’enveloppe

SV403314

 

Pour ce qui est de la mousse anti-déflagration, voilà ce qu’il en reste. (Bien vu Louis !!!)

Heureusement que j’ai démonté, sinon je n’avais pas fini de déboucher les filtres et les carbus.

SV403315

 

Pour la protection de l’enveloppe, on trouve une couche de mousse collée sur le polyester.

Rien au dessus ni sur la face avant découpée.

La mousse fait 5 mm d’épaisseur, ça ne me parait pas très épais mais c’est apparemment suffisant.

SV403316

 

Pour les parties en contact avec le plancher, il y a des petites planchettes de fibres de bois (épaisseur environ 10 mm), assez molles, qui ressemblent à du matériau employé pour l’isolation phonique des bâtiments.

SV403325

 

Une vue de l’emplacement gratté et nettoyé.

SV403326

 

 

Maintenant, il a falloir réfléchir aux solutions possibles pour remettre un réservoir opérationnel.

La première solution est de remonter l’enveloppe souple après nettoyage intérieur et test d’étanchéité. Si elle est encore utilisable, je ne souhaite pas refermer la face avant sans que celle-ci soit démontable au cas où il faudrait sortir le réservoir à nouveau. Pas simple, mais faisable. Si elle n’est plus utilisable, est-ce que je vais trouver un réservoir neuf ? A quel prix ? Et est-ce que ça convient vraiment à mon besoin futur ?

La seconde solution était de supprimer le tout et de mettre un réservoir rigide dans le coffre avant. J’ai abandonné rapidement cette solution car je voudrais conserver l’orifice de remplissage avec la trappe latérale et le bouchon Le Bozec.

Pendant le démontage, j’ai imaginé une troisième solution que je souhaiterai soumettre à vos critiques (constructives seulement !!).

Je pensais à une solution mixte qui consisterait à faire réaliser sur mesure un réservoir rigide (inox par exemple) pour l’installer uniquement à la place de la partie droite de l’enveloppe souple, du côté du remplissage. Sa fixation et sa protection seraient réalisées par de la mousse de polyuréthane en bombe injectée entre le réservoir et les parois actuelles de polyester.

Un seul volume, un seul tube très court vers la pompe, pas besoin de tube de mise à l’atmosphère qui chemine dans l’habitacle, une plaque supérieure pouvant recevoir une jauge, pas de risque de fuite, pas de dégradation dans le temps, dégagement de volume supplémentaire dans la partie arrière gauche, conservation du bouchon et de la sortie actuelle vers la pompe. Que du bonheur !!

Sauf une capacité restreinte qui devrait pouvoir être de 25 litres environ. Pas de quoi aller à Dieppe, mais les stations sont nombreuses ! 

Risque aussi de problème au contrôle technique, mais on n’est pas obligé de tout dire, ça restera entre nous.

 

Que pensez vous de ma solution ? Quelqu’un a-t-il déjà travaillé sur le même sujet et réalisé une solution similaire?

J’attends avec impatience vos commentaires !!!!

Si ça ne vous parait pas complètement impossible, je réaliserai un prototype en plastique.

Merci à tous

 

commentaires

Le démontage avance vers l’arrière

Publié le 18 Mai 2010 par claude dans Démontage

 

Pas grand-chose à vous montrer pour cette séance de démontage à l’arrière.

 

Je vous entends dire que les articles du moment sont sans grand intérêt.

Je vous l’accorde, mais patience ! La dépose des gros morceaux va bientôt arriver.

Moteur, boîte, train avant et arrière, ça arrive !

La partie traitant de la restauration des organes sera la plus intéressante et pour finir, le remontage, va vous gaver … de plaisir.

 

Pour l’instant, ça n’a été que le démontage des feux, de l’échappement, du pare choc, des tubes de liaison de la pompe à eau vers le radiateur avant, du radiateur d’huile logé dans la jupe arrière, et un bout du faisceau électrique.

 

Deux petites photos, juste pour donner un peu de couleur et hop ! Rendez vous au prochain article.

 

SV403277

Le radiateur d’huile dans la jupe arrière.

 

SV403288

L’auto, « cul nu ».

 

commentaires

Dépose des ouïes

Publié le 17 Mai 2010 par claude dans Démontage

J’ai terminé le démontage des ouïes arrières, de tous les joints et des baguettes alu.

SV403268

 

Il faut commencer par démonter les joints, car les vis qui tiennent les baguettes et la charnière de l’ouïe sont cachées dessous.

 

SV403269

 

Voilà ce que ça donne terminé.

J’ai préféré, pour l’instant, ne pas démonter la baguette de gouttière qui me semble bien étanchée par rapport au toit.

Il sera toujours temps de la déposer juste avant la peinture, si nécessaire.

 

Merci aux spécialistes expérimentés de la Berlinette de me faire part de leur commentaire à ce sujet.

 

SV403270

commentaires

Portières à nu

Publié le 16 Mai 2010 par claude dans Démontage

Les portières sont maintenant complètement déshabillées de toutes garnitures, vitres, poignées, glissières et autres renforts.

SV403259

Notez le N° en haut de la portière : 2218

Il correspond au N° de carrosserie, preuve que les portières sont d’origine.

Au montage initial de l’auto, chaque ouvrant était ajusté et appairé avec la caisse.

C’était encore l’époque d’un montage artisanal et la réalisation en polyester ne garantissait pas une précision suffisante pour se passer de cet ajustage unitaire.

SV403256

Pas de difficultés particulières à noter pour le démontage.

Surprise agréable trouvée jusqu’à maintenant au cours de tout ce que j’ai démonté, la visserie n’est presque pas rouillée sans être en inox.

Pourtant, une chose surprenante, c’est le mélange de l’emploi d’acier inox et non inox sans protection pour le montage de certains renforts et glissières.

Ce qui donne ce résultat :

SV403267

SV403265

Est-ce que tout cela est bien d’origine ?

SV403258

Il y aura bien quelques ‘bidouilles’ à rectifier lors du remontage.

Par exemple, cette patte support au pied de la glissière de vitre qui est collée à la résine à l’intérieur de la portière de droite à la place du support que l’on trouve dans la portière de gauche (voir photo précédente).

Je ne me souviens pas avoir fait ce genre de ‘modification’ et pour quelle raison l’aurai-je faite ?

Mystère.

commentaires

Suite du démontage à l'avant

Publié le 13 Mai 2010 par claude dans Démontage

 

 

SV403227Pour aujourd’hui, le démontage a consisté à déposer les différentes butées et fixations du capot, les réservoirs de Lockheed, les tuyauteries en cuivre reliant le radiateur avant et les tuyaux passant dans la poutre centrale, et les fameuses tirettes du coupe circuit extérieur et des extincteurs.

 

 

 

 

 

 

 

  

SV403247

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SV403237J’ai démonté également le radiateur avant, et ses ventilateurs qu’il va falloir remplacer car les moteurs placés sous la voiture et non protégés sont particulièrement rouillés.

Au remontage, il va falloir que je trouve comment faire une protection pour éviter ce problème.

Si quelqu’un a une idée ou a déjà réalisé cette amélioration, je le remercie d’avance de bien vouloir m’en faire profiter.

 

 

 

 

SV403245

 

 

Il me semble me souvenir que ces ventilateurs proviennent de Renault 16.

Si quelqu’un pouvait me le confirmer, ça m’aiderait beaucoup dans mes recherches de pièces de rechange. Merci à tous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, une nouvelle photo pour bien confirmer que le changement total du faisceau électrique est bien obligatoire !

 

SV403241

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

commentaires
1 2 > >>